Menu
A+ A A-

Le pétrole dévisse, malgré le rebond de la demande américaine

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en forte baisse mercredi, malgré une baisse plus forte qu'attendu des stocks américains et un rebond de la demande, qui ne sont pas parvenus à calmer l'anxiété des traders sur la trajectoire de l'économie mondiale.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juin, a lâché 3,81%, clôturant à 77,69 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), a lui perdu 3,59%, à 74,30 dollars.

Les deux variétés de référence du marché sont désormais plus bas que le niveau qu'elles affichaient avant l'annonce d'une réduction surprise de production par huit membres du cartel OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés de l'accord OPEP+).

Les prix ont chuté en fin de séance mercredi, malgré la publication d'un rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) qui, en d'autres temps, aurait été de nature à les propulser vers le haut.

Durant la semaine achevée le 21 avril, les réserves commerciales de pétrole brut se sont contractées de 5,1 millions de barils aux États-Unis, soit plus du triple du million et demi qu'anticipaient les analystes, selon un consensus établi par l'agence Bloomberg.

Le reflux des stocks est partiellement attribuable au rebond de la demande, avec une hausse de 4,6% sur une semaine des livraisons de produits raffinés.

La star des produits pétroliers, l'essence, s'est particulièrement signalée, avec une hausse de 11,6% sur une semaine. Les volumes d'essence livrés aux États-Unis la semaine dernière ont atteint leur plus haut niveau hebdomadaire depuis 16 mois.

"Les données étaient de nature à soutenir les cours, mais le marché les a balayées", a commenté Bill O'Grady, de Confluence Investment. "Les inquiétudes quant à la conjoncture emportent tout. Le fait que le marché n'ait pas réussi à garder l'élan après les coupes de l'OPEP est une déconvenue majeure."


"Le pétrole est en chute libre, entraîné par l'environnement économique difficile, le secteur bancaire qui fait peur, la réouverture décevante de la Chine, la crainte d'un resserrement trop marqué de la Fed (banque centrale américaine)" et la perspective de voir la production du pétrole de schiste encore augmenter aux États-Unis, a énuméré, dans une note, Edward Moya, analyste d'Oanda.

Pour Bart Melek, de TD Securities, les opérateurs spéculatifs, encore positionnés à la hausse il y a quelques semaines, "réduisent leurs positions de façon agressive", ce qui accélère la dégringolade de l'or noir.

Pour lui, ces repositionnement spéculatifs pourraient expliquer la brutalité des mouvements de marché davantage que des facteurs fondamentaux.

Il n'exclut pas de voir les cours s'approcher encore davantage des plus bas de l'année, enregistrés mi-mars, mais s'attend à ce que la correction ne dure pas.

(c) Afp

Commenter Le pétrole dévisse, malgré le rebond de la demande américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite