Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend avec les premières données sur les stocks américains

prix du pétroleLondres: Les prix du pétrole se stabilisaient après les premières données hebdomadaires sur les réserves commerciales de brut aux Etats-Unis, qui ont dégringolé sur la semaine selon la fédération des professionnels du secteur.
Vers 09H50 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin prenait 0,01% à 80,78 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois gagnait 0,30%, à 77,93 dollars.

"Le marché rebondit, car les données provenant des États-Unis indiquent une chute plus importante que prévu des stocks de pétrole brut", commentent les analystes d'Energi Danmark.

L'American Petroleum Institute (API), la fédération qui regroupe les industriels américains du pétrole, a en effet estimé mardi soir que les stocks de brut pour la semaine achevée le 21 avril, avaient dégringolé d'environ 6,08 millions de barils la semaine dernière, et ceux d'essence de 1,92 million de barils.

"Une réduction des stocks mondiaux de pétrole soutiendrait les prix. Ce phénomène se produit déjà aux États-Unis", avance Stephen Brennock, de PVM Energy.

Le marché attend désormais la publication de l'état des stocks commerciaux américains de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), les données de l'EIA étant réputées plus fiables que celle de l'API.

Les analystes tablent pour leur part sur une baisse plus modérée de 1,5 million de barils des réserves commerciales de brut, mais aussi d'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

En début de semaine, alors que les inquiétudes à propos de la santé des banques américaines refaisaient surface, les cours avaient fléchi avec la crainte d'un retour de la crise bancaire outre-Atlantique.

En parallèle, "l'appétit pour le risque a été sapé par des résultats d'entreprise mitigés et des données macroéconomiques américaines encore plus négatives", renforçant les craintes que la première économie mondiale se rapproche d'une récession, poursuit M. Brennock.


🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, s'échangeait à 38,15 euros le mégawattheure (MWh), un plus bas depuis un mois.

"Malgré des conditions fraîches dans de grandes parties de l'Europe, qui devraient prévaloir cette semaine, les contrats sur les marchés du gaz ont connu un nouveau fléchissement des niveaux de prix", expliquent les analystes d'Energi Danmark.

Le TTF néerlandais se rapprochait ainsi de son prix le plus bas depuis juillet 2021, effaçant toutes les envolées de prix provoquées par les tensions géopolitiques entre l'Europe et la Russie.

"En revanche, les contrats de livraison après la saison estivale à venir ont enregistré des gains, et les préoccupations concernant la situation future de l'offre persistent", précise Energi Danmark.

(c) Afp

Commenter Le pétrole se reprend avec les premières données sur les stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite