Menu
A+ A A-

Le pétrole en berne, vague d'aversion au risque

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont sensiblement repliés mardi, dans une atmosphère d'aversion pour le risque qui a plombé toutes les matières premières.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a cédé 2,36%, pour clôturer à 80,77 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain de même échéance a abandonné 2,14% à 77,07 dollars.

Dans les deux cas, les prix sont tombés à leur plus bas niveau depuis fin mars, juste avant l'annonce d'une réduction de production par plusieurs membres du cartel OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés de l'accord OPEP+).

"L'humeur est à l'aversion au risque", a commenté John Kilduff, d'Again Capital, "et tout le monde se met à vendre", des matières premières aux actions.

Pour l'analyste, le mouvement a été encouragé par les données macroéconomiques américaines du jour, qui ont montré une accélération surprise des ventes de logements neufs ainsi qu'une hausse du prix moyen.

"Ces chiffres sont suffisamment solides pour conforter la Fed (banque centrale américaine) dans l'idée de relever son taux directeur encore une fois au moins", lors de sa réunion des 2 et 3 mai, a expliqué John Kilduff.

"Les craintes d'un ralentissement de la demande", en partie lié au resserrement monétaire en cours, "refont surface, particulièrement aux États-Unis, première économie mondiale", a indiqué Susannah Streeter, d'Hargreaves Lansdown.


La perspective d'une nouvelle remontée des taux et l'aversion au risque ont bénéficié au dollar, dont le rebond mardi a pénalisé l'or noir. La majorité des contrats à terme sur le pétrole sont libellés en dollars et le prix du baril tend à baisser quand le billet vert s'apprécie.

Edward Moya, d'Oanda, a également cité les propos du PDG d'Halliburton Jeff Miller selon lequel les clients du groupe parapétrolier "sont clairement motivés à l'idée de produire plus de pétrole et de gaz", ce qui présage d'une augmentation de l'offre.

🇷🇺 Toujours côté offre, John Kilduff a évoqué les exportations russes qui, selon l'agence Bloomberg, se sont maintenues à un niveau élevé la semaine dernière et ne montrent aucun signe de fléchissement, malgré l'annonce en février d'une contraction volontaire de 500.000 barils par jour à partir de mars.

"Les barils russes continuent d'affluer sur le marché et en viennent même à prendre la place de ceux de l'OPEP", a souligné l'analyste, en référence à l'augmentation des livraisons à la Chine et à l'Inde. "Je ne sais pas combien de temps l'OPEP va pouvoir accepter ce genre de manoeuvres de la Russie."

Pour John Kilduff, les cours pourraient se reprendre mercredi avec la publication des chiffres de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui devraient faire ressortir une baisse de 1,5 million de barils des stocks américains, selon le consensus établi par Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en berne, vague d'aversion au risque



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite