Menu
A+ A A-

Le pétrole glisse encore après des indicateurs économiques américains décevants

cours du petroleLondres: Le pétrole restait en légère baisse vendredi, après avoir dévissé sur la semaine d'environ 6%, les craintes autour de l'économie américaine persistant après des indicateurs économiques moins encourageants que prévu.
Vers 09H50 GMT (11H50 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin glissait de 0,18%, à 80,95 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, abandonnait 0,16%, à 77,25 dollars.

Sur la semaine, les deux références mondiales du brut on perdu plus de 6%, et se rapprochent des niveaux de prix qui avaient poussé début avril certains membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (OPEP+) à annoncer des coupes volontaires de leur production, qui doivent débuter en mai jusqu'à la fin de l'année 2023.

"L'humeur sur les marchés pétroliers est à l'inquiétude et à la prudence persistante en ce qui concerne les risques de croissance aux États-Unis et d'inflation dans le monde", commente Stephen Innes, de SPI AM.

Des données économiques décevantes aux États-Unis ravivent en effet les craintes quant à la santé de la première économie mondiale.

Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont plus augmenté que prévu, et les reventes de logements aux États-Unis ont baissé en mars, plus qu'anticipé par les analystes, selon des données publiées jeudi.

Enfin, l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie est tombée au plus bas depuis mai 2020.


"L'affaiblissement des prévisions de croissance et la persistance d'une inflation élevée, qui obligent les banques centrales à relever leurs taux (...) sont probablement les raisons pour lesquelles les investisseurs pétroliers" sont plus réticents aux achats de brut, explique M. Innes.

L'analyste affirme également que la reprise économique en Chine ne se traduit pas pour le moment par une augmentation de la demande de pétrole.

"La série de données économiques positives (chinoises) reflète la nature plus centrée sur les services du rebond économique post Covid-19", précise-t-il, un secteur qui a donc moins de répercutions sur la demande de brut dans le pays.

"Les consommateurs dépensent plus dans les restaurants mais continuent d'épargner davantage, car les préoccupations en matière d'emploi restent d'actualité", selon Stephen Innes, qui affirme que "toutes les données sur la Chine n'ont pas la même valeur".

(c) AFP


Commenter Le pétrole glisse encore après des indicateurs économiques américains décevants



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite