Menu
A+ A A-

Le pétrole piétine, le marché manque de confiance dans la demande

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé quasiment à l'équilibre mardi malgré des chiffres surprises de l'économie chinoise, les opérateurs restant circonspects quant à la santé de la demande mondiale d'or noir.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a grappillé un cent (+0,01%) pour clôturer à 84,77 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en mai, a lui grignoté 0,03%, à 80,86 dollars.

"On est monté avec les indicateurs chinois, dont on peut penser que ce sont de bonnes nouvelles" pour le marché du brut, "mais c'est retombé", a constaté Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report.

La Chine a affiché une croissance de 4,5% sur un an au premier trimestre, soit sensiblement mieux que les 4% attendus par les économistes.

Mais derrière ce gros titre, les opérateurs ont vu un tableau plus contrasté, avec certains secteurs en difficulté, notamment l'électronique grand public, et une faible progression de l'investissement privé.

"La question est de savoir si ce rebond de la consommation aura assez de vigueur pour entraîner l'économie jusqu'à la fin de l'année", s'est interrogé, dans une note, Duncan Wrigley, de Pantheon Macroeconomics.

"Si les États-Unis tombent en récession et que d'autres économies stagnent ou se contractent, les usines chinoises vont recevoir peu de commandes à l'export", a commenté Susannah Streeter, d'Hargreaves Lansdown.


Pour Edward Moya, d'Oanda, les inquiétudes quant à la solidité de la demande ont aussi été alimentées mardi par la chute, en avril, du baromètre mensuel mesurant le moral des investisseurs en Allemagne (ZEW), alors que les économistes anticipaient une hausse.

Un nouvel accès de faiblesse du dollar a offert un peu d'air aux cours, dans cette atmosphère marquée par un manque chronique de conviction.

"Le marché est en position d'attente", selon Stephen Schork, "pour voir si la demande repart."

Les opérateurs suivront ainsi de près le rapport hebdomadaire sur les stocks américains, attendu mercredi, pour prendre des nouvelles des automobilistes américains, à l'approche de la saison estivale.

Les analystes tablent sur une baisse de 500.000 barils des stocks américains de brut la semaine dernière, selon un consensus établi par l'agence Bloomberg, après une augmentation surprise lors de la période précédente.

(c) AFP

Commenter Le pétrole piétine, le marché manque de confiance dans la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite