Menu
A+ A A-

Le pétrole très légèrement dans le vert, entre resserrement du marché et craintes de récession

Cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont quasiment stagné vendredi, pris en tenaille entre les coupes à venir de production de pays exportateurs qui ont fait grimper les cours depuis le début du mois, et les craintes de récession.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a grappillé 0,24% à 86,31 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en mai, a avancé de 0,43% à 82,52 dollars.

L'Agence Internationale de l'énergie (AIE) a déploré vendredi dans son rapport mensuel "les réductions surprise" de la production de l'OPEP+ annoncée le 2 avril.

Celles-ci "risquent d'aggraver un déficit de l'offre de brut en 2023 et d'augmenter les prix à un moment de plus grande incertitude économique", a estimé le groupement des pays importateurs de brut.

"Les discours alarmistes sur la récession" occupent à nouveau le devant de la scène, a expliqué Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.

Le Fonds monétaire international (FMI) avait légèrement révisé à la baisse sa prévision de croissance mondiale pour 2023 en début de semaine.

Dans les minutes de la dernière réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) en mars, les économistes de l'institution ont aussi estimé que les récentes difficultés bancaires "pourraient mener à une légère récession" cette année aux États-Unis.

Le dernier rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), publié jeudi, s'est enfin "fait l'écho de ces perspectives difficiles", a noté M. Brennock, soulignant notamment "l'inflation élevée et le resserrement monétaire".

Mais l'alliance a paradoxalement maintenu ses prévisions en matière de demande, qui devrait augmenter de 2,3 millions de barils par jour en 2023 par rapport à l'année dernière pour atteindre 101,9 millions de barils en moyenne.


"L'OPEP s'attend à un marché fortement sous-approvisionné au second semestre 2023, mais réduit sa production à partir du mois de mai", ont souligné les analystes de DNB, rappelant que huit membres du groupe de l'OPEP+ ont décidé début avril d'amputer leur production de brut de plus d'un million de barils par jour dès mai, en plus des coupes déjà annoncées de la Russie.

Mais le déficit de brut se profilant ne semble pas suffisant pour soutenir les cours, souligne Han Tan d'Exinity, arguant que "les marchés doivent continuellement recevoir des signes que la demande mondiale reste résistante" pour compenser les craintes de récession.

(c) Afp

Commenter Le pétrole très légèrement dans le vert, entre resserrement du marché et craintes de récession



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite