Menu
A+ A A-

Le pétrole redescend de ses sommets de l'année sur des craintes de récession

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé jeudi, plombés par les craintes de récession américaine comme d'un repli de la demande et malgré une nouvelle glissade du dollar d'ordinaire profitable aux cours du brut.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a cédé 1,41% à 86,09 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en mai, a lâché 1,32% à 82,16 dollars.

La veille, les cours de l'or noir avaient atteint un plus haut de l'année, ce qui a également suscité des prises de bénéfices jeudi.

Mais "le facteur numéro un", selon Robert Yawger de Mizuho USA, "est la crainte d'une récession à venir" aux États-Unis après les récentes difficultés bancaires, une inquiétude relayée par les économistes de la Fed dans le compte-rendu de la dernière réunion monétaire de l'institution.

"Les investisseurs sont soucieux à propos de la demande d'énergie", a-t-il ajouté.

D'autant plus que l'OPEP, dans son dernier rapport mensuel, a revu à la baisse la demande de brut de l'OCDE. Celle-ci n'augmentera que d'un peu plus de 0,1 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. (contre une hausse de 0,2 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.our prévue en mars pour 2023) en moyenne par rapport à l'année dernière, tenant compte notamment d'une "baisse anticipée de l'activité économique" dans les Amériques et l'Europe de l'OCDE.

Pour Robert Yawger, le repli des cours est "d'autant plus frappant qu'il intervient alors que le dollar chute et que des chiffres positifs ont été publiés sur les importations de brut par la Chine en mars".


Le recul des prix du pétrole reflète aussi quelques prises de bénéfices alors que les cours avaient été stimulés mercredi par les commentaires de la secrétaire américaine à l'Energie Jennifer Granholm.

Celle-ci avait déclaré que les États-Unis souhaitaient bientôt ramener les réserves stratégiques de pétrole (SPR) aux niveaux d'avant la guerre d'Ukraine, selon la presse financière.

"Elle n'a pas précisé quand et si (les États-Unis) achèteraient à des niveaux différents de ceux qu'ils ont déjà signalés par le passé", à savoir si le brut tombait dans une fourchette comprise entre 67 et 72 dollars le baril, a noté Edward Moya, analyste chez Oanda.

Les SPR affichent actuellement leur niveau le plus bas depuis le début des années 1980.

(c) AFP

Commenter Le pétrole redescend de ses sommets de l'année sur des craintes de récession



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite