Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie, le gaz européen sous les 40 euros le MWh

cours du petroleLondres: Après leur remontée de la veille à la faveur d'achats à bon compte, les prix du pétrole amorçaient mardi un nouveau repli, les récentes turbulences bancaires, les craintes de récession et les signes de résistance de l'offre russe continuant de peser. Côté gaz naturel, la référence européenne, le contrat à terme TTF négocié à Amsterdam, malgré une légère hausse, demeurait sous la barre des 40 euros le mégawattheure (MWh).
Peu avant 09h10, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai se négociait à 73,17 dollars, en baisse de 0,85%, après avoir progressé la veille au soir de 1,12% à 73,79 dollars, non sans avoir frôlé en matinée le seuil symbolique des 70 dollars.

Leur équivalent américain des 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en avril valait pour sa part 67,25 dollars, un prix en repli de 0,84%. La veille, il avait gagné 1,34% à 67,64 dollars après avoir cependant touché les 64,12 dollars, un nouveau plus bas depuis décembre 2021.

La chute des deux références mondiales du brut reprend après le sauvetage in extremis de Credit Suisse, racheté dimanche par le numéro un bancaire helvétique UBS. "Une relative stabilité dans le secteur bancaire après l'accord intervenu durant le week-end a aidé" à la reprise des cours de l'or noir, a toutefois indiqué à l'AFP John Kilduff, d'Again Capital.

Mais, pour Tamas Varga, analyste chez PVM Energy, "il serait absurde de croire que les turbulences financières sont le seul facteur à l'origine" de la baisse des prix du brut. "Le fait est que le marché mondial du pétrole est actuellement bien approvisionné, voire excédentaire", rappelle-t-il.

⤵ TTF en légère hausse

De plus, les perspectives de plus en plus palpables d'une récession aux États-Unis, selon Edward Moya, "conduisent à une destruction de la demande", constate l'analyste d'Oanda dans son commentaire. Lundi matin, la banque américaine Goldman Sachs a abandonné sa projection de 100 dollars le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. dans un an.

Les prix de l'or noir, "survendu", ont cependant repris une certaine vigueur en deuxième partie de journée "sur un rebond technique, motivé par des achats à bon compte", a résumé John Kilduff. Une hausse de courte durée, malgré le fait que les marchés boursiers se ressaisissent, soulagés par le rachat de Credit Suisse, et que le dollar s'affaiblisse.

Sur le marché du gaz naturel, le cours du contrat à terme néerlandais TTF se reprenait à peine de sa glissade de la veille, progressant de 0,19% tout en restant cependant au-dessous des 40 euros le MWh, à 39,40 euros le MWh. Au plus bas depuis juillet 2021, le TTF est freiné par une météo clémente et des niveaux de stockage élevés, selon les observateurs.

"Les stocks de gaz sont toujours proches des niveaux record de la saison et 20% au-dessus des niveaux normaux", ont rappelé les analystes de DNB. Depuis le début de l'année, le gaz naturel européen a chuté de plus de 47%, bien loin de son record historique atteint en mars 2022 à 345 euros le MWh, mais toujours à des niveaux élevés comparé aux années précédentes. En 2020, le TTF fluctuait autour des 15 euros le MWh.


(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie, le gaz européen sous les 40 euros le MWh



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite