Menu
A+ A A-

Le pétrole décroche, le marché voit le choc bancaire plomber l'économie et la demande

cours de clôture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en nette baisse lundi, sur un marché redoutant de voir les turbulences qui frappent le secteur bancaire faire caler l'économie et contracter la demande d'or noir.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a abandonné 2,42%, pour clôturer à 80,77 dollars. En séance, le Brent est descendu jusqu'à 78,34 dollars, au plus bas depuis début janvier.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en avril, il a lâché 2,45%, à 74,80 dollars.

Fermé ce week-end alors que s'accélérait la crise frappant plusieurs banques américaines, le marché du pétrole a rouvert dans un état fiévreux et les cours ont chuté d'entrée.

"Rien n'a changé sur le plan des fondamentaux du marché, mais c'est quand même sauve qui peut", a commenté Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report. Les opérateurs "s'inquiètent d'une nouvelle panique bancaire. On connaît la chanson. Par le passé, ça a mené à des récessions marquées et c'est une source d'inquiétude en ce moment."

"Le durcissement des conditions financières pèse sur les prix du brut et entraîne des ventes, qui pourraient pousser les cours au bas de la fourchette dans laquelle ils évoluaient récemment", a observé, dans une note, Daniel Ghali, de TD Securities.

Pour l'analyste, les tensions que vit le système financier sont même susceptibles de faire sortir, à la baisse, le baril des marges resserrées dans lesquelles il évolue depuis trois mois, soit entre 72 et 82 dollars pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie..


"Les prix du pétrole sont en berne depuis que les opérateurs ont été déçus par la prévision de croissance modérée de la Chine", a rappelé, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

Pour Stephen Schork, le fait que l'inflation demeure élevée ne permet pas à la banque centrale américaine (Fed) d'arrêter ses hausses de taux, comme le justifieraient les turbulences dans le secteur bancaire.

Les traders craignent donc que la Fed soit contrainte d'aller plus loin dans son resserrement monétaire, au risque d'asphyxier encore davantage l'économie américaine et faire plier la demande de pétrole.

Le gouvernement américain a approuvé lundi le projet géant Willow de ConocoPhillips, dans le nord-ouest de l'Alaska, malgré la pression d'associations environnementales. Le site pourrait produire, selon les estimations, jusqu'à 576 millions de barils sur environ 30 ans.

"C'est un projet à long terme", qui n'a eu aucun impact sur les cours, a affirmé Stephen Schork.

(c) AFP

Commenter Le pétrole décroche, le marché voit le choc bancaire plomber l'économie et la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite