Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, le marché craint une asphyxie de l'économie

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en baisse jeudi, les opérateurs craignant toujours l'asphyxie de l'économie sous l'effet d'un resserrement monétaire trop appuyé, sans se préoccuper, pour l'instant, des fondamentaux du marché.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a abandonné 1,29%, pour clôturer à 81,59 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en avril, a lui cédé 1,22%, à 75,72 dollars.

Initialement, les cours sont partis dans le vert après la publication de données montrant une hausse plus élevée qu'attendu des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis, laissant espérer un ralentissement du marché de l'emploi.

"Mais les gens sont toujours préoccupés par le rapport sur l'emploi" américain pour février attendu vendredi, dont la portée est jugée plus significative que les chiffres hebdomadaires, ce qui a poussé le marché à se retourner en fin de séance, a expliqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

Un nombre de créations d'emplois plus élevé qu'anticipé témoignerait d'un marché du travail toujours tendu et conforterait la banque centrale américaine (Fed) dans sa volonté de pousser son durcissement monétaire beaucoup plus loin.

"En ce moment, le marché peut être orienté par des facteurs macroéconomiques" qui donnent des indications sur la trajectoire de l'économie, poursuit l'analyste.

Sur le plan de l'équilibre actuel entre offre et demande, "le tableau est plutôt favorable" à une montée des prix, selon lui, mais "à court terme, les opérateurs s'inquiètent toujours de la Fed", dont les investisseurs n'excluent plus qu'elle pousse son taux directeur jusqu'à 6% cette année et mette la demande sous pression.


"La tendance a été guidée par les commentaires offensifs du président (de la Fed Jerome) Powell lors de ses auditions parlementaires", mardi et mercredi, a abondé, dans une note, Daniel Ghali, de TD Securities.

Pour Phil Flynn, le printemps devrait permettre aux cours de sortir de la fourchette relativement étroite dans laquelle ils évoluent depuis le début de l'année, avec l'accélération attendue de la Chine et la fin de la période de maintenance des raffineries.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, le marché craint une asphyxie de l'économie



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    jeudi 18 juillet 2024 à 12:30

    Le pétrole hésite, en proie à des vents contraires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, partagés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les données économiques...

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite