Menu
A+ A A-

Le gaz au plus bas depuis environ 19 mois, le pétrole atone

cours du petroleLondres: Le gaz naturel européen baissait jeudi, touchant un nouveau plus bas depuis août 2021, malgré les températures plus froides, profitant d'un niveau de stockage confortable en Europe. Le pétrole évoluait quant à lui sans réelle tendance jeudi, pris entre les espoirs de reprise de la demande chinoise et les inquiétudes quant à la croissance des États-Unis, le marché s'attendant à une nouvelle hausse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed).
Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, s'échangeait à 41,16 euros le mégawattheure (MWh) peu après avoir frôlé la barre des 40 euros et touché un nouveau plus bas depuis près de 19 mois, à 40,50 euros.

Malgré des températures inférieures à la moyenne dans la plupart des pays d'Europe de l'Ouest et du Nord, "les prix du gaz sont relativement stables", soulignent les analystes d'Energi Danmark, notamment grâce à "des niveaux de stockage élevés à l'approche du printemps".

L'hiver jusque-là exceptionnellement doux a permis aux différentes nations européennes de préserver leurs réserves de gaz en réduisant la demande de chauffage, principal poste de consommation de gaz pour les particuliers.

"L'UE a exceptionnellement bien géré la crise énergétique", affirme Ole Hvalbye, analyste chez Seb.

Selon le groupe Seb, l'Europe a perdu plus de 1.000 térawattheures (TWh) d'importations de gaz naturel en provenance de Russie par rapport à la normale, avant la guerre en Ukraine.

"Mais avec un peu de chance sur le plan météorologique, de fortes réductions de la demande dues aux prix élevés du gaz naturel et de fortes augmentations des importations de gaz naturel liquéfié", l'Europe a réussi à "rectifier le tir de +1.400 TWh", poursuit M. Hvalbye.


De quoi permettre au Vieux Continent de passer de réserves de gaz moins remplies que leur niveau habituel à des réserves "à +242 TWh au-dessus de la normale", ajoute-t-il.

Depuis début janvier, la référence européenne du gaz a déjà chuté d'environ 46%. Et par rapport à sa dernière envolée en août, provoquée par une rupture d'approvisionnement venant de Russie, le TTF a dévissé de 88%.

Côté pétrole, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai prenait 0,11% à 82,75 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril, abandonnait 0,09% à 76,73 dollars.

Les cours des deux références mondiales de l'or noir sont pris entre "deux moteurs macroéconomiques désormais désaccordés", relève Stephen Innes, analyste chez SPI AM: d'une part les attentes d'une reprise de la demande de la Chine, et d'autre part, la volonté de la Fed de poursuivre sa hausse des taux pour lutter contre l'inflation.

Selon l'analyste, la réouverture du marché chinois est compensée par le froid qu'une nouvelle hausse des taux de la Fed pourrait jeter sur la croissance américaine, et donc la consommation de brut de la première économie mondiale.

"Tant que les données économiques de la Chine ne s'améliorent pas ou que la Fed ne devient pas moins agressive, les prix du pétrole pourraient connaître des difficultés à court terme", poursuit M. Innes.

(c) AFP

Commenter Le gaz au plus bas depuis environ 19 mois, le pétrole atone



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite