Menu
A+ A A-

Le pétrole rattrapé par les craintes face au relèvement des taux américains

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole, sans direction claire en début de séance, ont finalement terminé en baisse, les craintes liées aux conséquences d'un relèvement plus fort que prévu des taux américains reléguant au second plan la baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a cédé 63 cents, soit 0,8%, pour clôturer à 82,66 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en avril, a lâché 92 cents, ou 1,2%, pour finir à 76,66 dollars.

Le patron de la banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, a plus ou moins répété mercredi devant la chambre des Représentants ce qu'il avait dit la veille au Sénat: pour lutter contre l'inflation persistante, les taux vont peut-être augmenter plus, et pour plus longtemps, que prévu jusqu'à présent.

Il a juste un peu nuancé son message mercredi en précisant qu'"aucune décision (n'avait) été prise".

La perspective de taux plus hauts qu'anticipé pèse en tout cas sur les cours du pétrole car "elle fait grimper le dollar", et rend donc moins attractifs les barils libellés dans la monnaie américaine, et "elle ravive les craintes d'une récession et, par ricochet, d'une moindre demande en énergie", remarque Andy Lipow du cabinet Lipow Oil Associates.

Augmenter les taux a en effet tendance à renchérir le coût du crédit pour les ménages et les entreprises, et à peser ainsi sur l'activité économique.

Les chiffres sur l'emploi publiés mercredi ont avivé l'hypothèse que la Fed allait encore durcir sa politique monétaire pour tenter de ralentir l'activité économique, et donc l'inflation: selon une enquête mensuelle ADP/Stanford Lab, les entreprises du secteur privé aux États-Unis ont créé 242.000 emplois en février, soit plus qu'en janvier et que ce qui était attendu, signe que le marché du travail américain reste en excellente santé.


L'annonce par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) d'un recul des réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis la semaine s'achevant le 3 mars, après dix semaines consécutives de hausse, n'a pas fait rebondir les cours.

Les stocks d'essence ont aussi diminué, mais moins qu'attendu, tandis que ceux de produits distillés, comme le fioul de chauffage, ont légèrement progressé.
🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, restait sous pression après être tombé lundi à un nouveau plus bas depuis près de 18 mois à 41,39 euros, évoluant mercredi en fin de journée à 41,90 euros.

Les investisseurs surveillent les remous autour du sabotage des deux gazoducs Nord Stream en mer Baltique en septembre dernier.

Une attaque avait rapidement été soupçonnée, suscitant des conjectures tous azimuts sur les auteurs de cette opération logistiquement complexe et diplomatiquement ultra-sensible.

Un article mardi du New York Times a imputé le sabotage à un "groupe pro-ukrainien", sur la base d'informations obtenues par le renseignement américain, mais sans implication du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Kiev a démenti mercredi toute implication tandis que les autorités allemandes ont indiqué enquêter sur un bateau suspecté d'avoir acheminé les explosifs sur le site.

Les gazoducs Nord Stream ont été au coeur de tensions géopolitiques en 2022. Fin août, le prix du gaz naturel européen avait été propulsé à des niveaux extrêmes par les perspectives d'une interruption des livraisons en provenance de Russie en représailles présumées contre les sanctions occidentales. Il avait alors frôlé son record historique.

Depuis ce pic, le TTF a dégringolé de plus de 86%, le Vieux Continent profitant d'un hiver globalement plus chaud que la normale et de niveaux de stocks plus élevés.
(c) AFP

Commenter Le pétrole rattrapé par les craintes face au relèvement des taux américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite