Menu
A+ A A-

Le pétrole rattrapé par les craintes face au relèvement des taux américains

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole, sans direction claire en début de séance, ont finalement terminé en baisse, les craintes liées aux conséquences d'un relèvement plus fort que prévu des taux américains reléguant au second plan la baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a cédé 63 cents, soit 0,8%, pour clôturer à 82,66 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en avril, a lâché 92 cents, ou 1,2%, pour finir à 76,66 dollars.

Le patron de la banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, a plus ou moins répété mercredi devant la chambre des Représentants ce qu'il avait dit la veille au Sénat: pour lutter contre l'inflation persistante, les taux vont peut-être augmenter plus, et pour plus longtemps, que prévu jusqu'à présent.

Il a juste un peu nuancé son message mercredi en précisant qu'"aucune décision (n'avait) été prise".

La perspective de taux plus hauts qu'anticipé pèse en tout cas sur les cours du pétrole car "elle fait grimper le dollar", et rend donc moins attractifs les barils libellés dans la monnaie américaine, et "elle ravive les craintes d'une récession et, par ricochet, d'une moindre demande en énergie", remarque Andy Lipow du cabinet Lipow Oil Associates.

Augmenter les taux a en effet tendance à renchérir le coût du crédit pour les ménages et les entreprises, et à peser ainsi sur l'activité économique.

Les chiffres sur l'emploi publiés mercredi ont avivé l'hypothèse que la Fed allait encore durcir sa politique monétaire pour tenter de ralentir l'activité économique, et donc l'inflation: selon une enquête mensuelle ADP/Stanford Lab, les entreprises du secteur privé aux États-Unis ont créé 242.000 emplois en février, soit plus qu'en janvier et que ce qui était attendu, signe que le marché du travail américain reste en excellente santé.


L'annonce par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) d'un recul des réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis la semaine s'achevant le 3 mars, après dix semaines consécutives de hausse, n'a pas fait rebondir les cours.

Les stocks d'essence ont aussi diminué, mais moins qu'attendu, tandis que ceux de produits distillés, comme le fioul de chauffage, ont légèrement progressé.
🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, restait sous pression après être tombé lundi à un nouveau plus bas depuis près de 18 mois à 41,39 euros, évoluant mercredi en fin de journée à 41,90 euros.

Les investisseurs surveillent les remous autour du sabotage des deux gazoducs Nord Stream en mer Baltique en septembre dernier.

Une attaque avait rapidement été soupçonnée, suscitant des conjectures tous azimuts sur les auteurs de cette opération logistiquement complexe et diplomatiquement ultra-sensible.

Un article mardi du New York Times a imputé le sabotage à un "groupe pro-ukrainien", sur la base d'informations obtenues par le renseignement américain, mais sans implication du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Kiev a démenti mercredi toute implication tandis que les autorités allemandes ont indiqué enquêter sur un bateau suspecté d'avoir acheminé les explosifs sur le site.

Les gazoducs Nord Stream ont été au coeur de tensions géopolitiques en 2022. Fin août, le prix du gaz naturel européen avait été propulsé à des niveaux extrêmes par les perspectives d'une interruption des livraisons en provenance de Russie en représailles présumées contre les sanctions occidentales. Il avait alors frôlé son record historique.

Depuis ce pic, le TTF a dégringolé de plus de 86%, le Vieux Continent profitant d'un hiver globalement plus chaud que la normale et de niveaux de stocks plus élevés.
(c) AFP

Commenter Le pétrole rattrapé par les craintes face au relèvement des taux américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite