Menu
A+ A A-

Le pétrole chute, la Fed laisse poindre plus de resserrement des taux

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole accéléraient leurs pertes après les commentaires du patron de la Fed Jerome Powell laissant attendre plus de resserrement de taux pour lutter contre l'inflation, ce qui pourrait peser sur la demande d'or noir.
Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai perdait 2,54%, à 83,99 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en avril, cédait 3,03%, à 78,02 dollars.

"La force du dollar américain pèse sur le secteur des matières premières, les prix du pétrole brut reculant dans la foulée des commentaires" de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine (Fed) devant le Congrès des États-Unis, explique Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

La banque centrale américaine est prête à lancer une nouvelle offensive contre l'inflation persistante, M. Powell ayant averti mardi devant une commission du Sénat que l'institution pourrait accélérer de nouveau le rythme des hausses de taux et les renforcer plus que prévu.

Des attentes de politique monétaire plus stricte ont donné un nouvel élan au billet vert, et pèsent sur la demande de pétrole qui s'échange en dollar, le rendant moins attractif pour les acheteurs utilisant d'autres devises.

Une hausse des taux pourrait peser sur la première économie mondiale en renchérissant le coût du crédit pour les ménages et les entreprises, pesant sur l'activité et la consommation d'or noir.


Côté demande chinoise, "la hausse des prix de vente officiels du pétrole brut saoudien à l'Asie pour le mois d'avril" montre que l'Arabie saoudite anticipe une augmentation de la consommation en Chine, explique Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

Mais l'objectif de croissance chinoise "relativement tiède", fixé à 5% et annoncé dimanche a refroidi les espoirs des investisseurs quant à une reprise économique rapide de la Chine après la fin des restrictions sanitaires.

Cet objectif de croissance est en effet l'un des plus modestes depuis des décennies.

"Les discussions constructives entre l'Iran et l'AIEA ont également" pesé sur les cours, note Tamas Varga.

Car une issue positive des discussions sur le nucléaire Iranien pourraient entraîner la levée d'une partie des sanctions américaines contre l'Iran et pourrait permettre le retour de ce pays à une pleine capacité d'exportation sur le marché du pétrole.

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, a indiqué à son retour d'un voyage à Téhéran ce week-end que la République islamique avait accepté de rebrancher les caméras de surveillance sur plusieurs sites nucléaires.

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute, la Fed laisse poindre plus de resserrement des taux



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite