Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit après le démenti des Emirats sur une possible sortie de l'Opep

cours de clôture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi après que les Emirats arabes unis ont démenti envisager une sortie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), suggérée par un article du Wall Street Journal.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a pris 1,27%, pour clôturer à 85,83 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en avril, il a progressé de 1,94%, à 79,68 dollars.

Les cours avaient initialement reculé après la publication de l'article du Wall Street Journal, selon lequel les Emirats songeraient à quitter le cartel énergétique du fait de dissensions avec l'Arabie saoudite.

Cheikh Mohammed ben Zayed, président émirati, s'inquiéterait de l'influence croissante des Saoudiens au Yémen, ainsi que de divergences de vue sur la politique de l'OPEP.

Les Emirats arabes unis seraient ouverts à une augmentation de la production de l'alliance, une demande forte des États-Unis, mais cette vision s'oppose à celle de l'Arabie saoudite.

Sous pression saoudienne, l'OPEP+ (OPEP et ses alliés) a décidé, début octobre, de réduire ses volumes de deux millions de barils par jour.

Les Emirats arabes unis ont rapidement démenti l'information à plusieurs organes de presse, vendredi.


"Le démenti a été ferme, ce qui a sorti cette question de l'équation", a commenté John Kilduff, d'Again Capital. Pour l'analyste, l'épisode illustre le fait que le marché "est à la merci de la moindre déclaration et de la suggestion que l'OPEP pourrait remonter ou réduire sa production".

Le marché s'est de nouveau concentré sur la Chine, qui a eu droit à un nouvel indicateur encourageant vendredi, l'indice PMI dans le secteur des services remontant à 55,0 points en février contre 52,9 en janvier, au-dessus des 54,5 attendu.

Par ailleurs, les autorités chinoises et sud-coréennes ont indiqué que le nombre de vols entre les deux pays allait progressivement augmenter pour retrouver son niveau d'avant la pandémie de coronavirus.

Pour Edward Moya, d'Oanda, les cours ont aussi été stimulés par l'annonce d'une nouvelle baisse du nombre de puits en fonctionnement aux États-Unis, selon les données du groupe américain Baker Hughes.

Depuis décembre, le nombre des puits s'est réduit de 35 unités, soit près de 6%, alors que l'industrie avait annoncé une montée en puissance en 2023.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit après le démenti des Emirats sur une possible sortie de l'Opep



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite