Menu
A+ A A-

Le pétrole repart en hausse, l'impact des sanctions sur les exportations russes

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole sont repartis à la hausse mardi, aiguillonnés par des craintes relatives aux conséquences des sanctions internationales sur les exportations russes, qui pourraient se contracter plus que prévu.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a gagné 1,74%, pour clôturer à 83,89 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en avril, a lui pris 1,81%, à 77,05 dollars.

"Les sanctions semblent toucher plus de clients de la Russie", a observé Bart Melek, de TD Securities.

🇷🇺 L'Union européenne a mis en place un embargo sur le brut russe début décembre, puis un autre sur les produits pétroliers début février, tous deux assortis d'un mécanisme de prix plafond qui s'applique aux autres destinations que l'Europe.

Selon l'agence Bloomberg, les raffineurs indiens doivent désormais soumettre aux autorités des documents attestant qu'ils respectent bien le prix plafond fixé pour le brut russe exporté, actuellement à 60 dollars le baril.

Ces nouvelles contraintes administratives sont de nature à ralentir les achats de l'Inde à la Russie.

"Le pétrole venu d'autres origines que la Russie est plus demandé", explique M. Melek, "ce qui tend le marché."

Jusqu'ici, les opérateurs n'avaient pas constaté de perturbations significatives liées aux sanctions. Selon le cabinet Kpler, la Russie a ainsi exporté, en moyenne, 7,32 millions de barils par jour en février, soit environ autant qu'en décembre.


🇨🇳 Les cours bénéficient également de la reprise progressive de la demande chinoise, qui émerge de près de trois années de restrictions liées à la pandémie de coronavirus.

Selon les données de la compagnie Air China, le trafic passagers a bondi de 128% en janvier par rapport à décembre, et de 54% sur un an.

🇺🇸 Les États-Unis pourraient se substituer encore davantage à l'offre russe. Le spécialiste américain du transport et du stockage Plains All American a récemment estimé que la production du bassin permien (zone qui va du Texas au Nouveau Mexique) pourrait augmenter de 500.000 barils par jour cette année.

Mais pour M. Melek, le secteur fait face à une pénurie d'équipements et de main-d'oeuvre qui devrait perturber la croissance des volumes.

"Ils disent qu'ils vont accélérer la production, mais le nombre de puits baisse", relève Phil Flynn, de Price Futures Group. Leur nombre a ainsi diminué de 4% par rapport à mi-novembre aux États-Unis.

(c) AFP

Commenter Le pétrole repart en hausse, l'impact des sanctions sur les exportations russes



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite