Menu
A+ A A-

Le pétrole atone, entre offre russe et demande américaine

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole stagnent lundi, pris entre les craintes concernant l'offre de brut venant de Russie, et l'inflation résistante aux Etats-Unis avec les inquiétudes autour de la croissance dans le pays.
Vers 10H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril perdait 0,23% à 82,97 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, baissait de 0,16% à 76,20 dollars.

Les cours des deux références mondiales du brut stagnent "en raison de signaux contradictoires sur le marché", expliquent les analystes d'Energi Danmark, évoquant d'abord la hausse des prix qui persiste aux États-Unis.

L'indice PCE sur l'inflation, indicateur privilégié par la Réserve fédérale américaine (Fed) publié vendredi a augmenté en janvier par rapport au mois précédant.

"La forte inflation a exacerbé les craintes que la Réserve fédérale ne soit obligée de maintenir les taux plus élevés", souligne Stephen Brennock, de PVM Energy, ce qui pourrait alors peser sur la croissance du premier pays consommateur de brut au monde, et donc sur sa demande.

🇷🇺 En parallèle, l'approvisionnement venant de Russie reste scruté par les investisseurs.

"On parle d'une réduction de l'offre de pétrole russe depuis que les boycotts et les sanctions occidentales sont entrés en vigueur après l'invasion de l'Ukraine" lancée il y a tout juste un an, rappelle M. Brennock.


"Les réductions de la production russe vont commencer sérieusement au cours de la semaine et des mois à venir", poursuit-il.

Samedi, le groupe pétrolier polonais PKN Orlen a annoncé que son partenaire russe avait cessé de lui livrer du pétrole par l'oléoduc Droujba, dans le cadre du dernier contrat en vigueur, qui couvrait environ 10% des besoins du groupe.

Cet arrêt survient au lendemain de l'approbation par l'Union européenne d'un nouveau train de sanctions destinées à frapper l'économie de la Russie et des entreprises Iraniennes accusées de soutenir son invasion de l'Ukraine.

PKN Orlen avait déjà arrêté il y a un an d'importer du pétrole russe par voie maritime.

🇨🇳 "Dans le même temps, nous sommes à l'aube d'un retour en force de la Chine dans sa consommation de carburant", ajoute Stephen Brennock, un facteur qui pourrait resserrer le marché et faire remonter les cours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole atone, entre offre russe et demande américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    mercredi 19 juin 2024 à 12:00

    Le pétrole fléchit avec les premières données sur les stocks…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient légèrement mercredi, de premières données hebdomadaires mitigées sur les réserves commerciales des Etats-Unis mettant fin à...

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite