Menu
A+ A A-

Le pétrole affecté par les craintes d'économie mondiale ralentie, le gaz sous les 50 euros

cours du pétroleLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse mercredi, plombés par les craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale, quand le gaz européen évoluait sous la barre des 50 euros, profitant du niveau confortable des stocks de l'UE.
Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril abandonnait 1,34% à 81,94 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 1,52% à 75,20 dollars.

Les attentes du marché "se sont modifiées pour tenir compte de la résilience de l'économie américaine et de l'inflation qui persiste", explique Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

Les indicateurs de l'activité économique PMI aux États-Unis se sont montrés plus résilients qu'attendus, ce qui pourrait pousser la Réserve fédérale américaine (Fed) à augmenter ses taux directeurs plus que prévu.

Or, une nouvelle hausse des taux pèserait sur "les perspectives de croissance des États-Unis et, dans une certaine mesure, celles du reste du monde", poursuit M. Evangelista.

Le marché attend la publication des minutes de la Fed mercredi,qui pourraient confirmer les craintes d'une politique monétaire à venir plus stricte, "un scénario qui pourrait voir les prix du pétrole souffrir davantage, les marchés intégrant la baisse de la demande future", affirme-t-il.


🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, s'échangeait sous la barre des 50 euros le mégawattheure (MWh), à 49,43 euros, après avoir atteint la veille 47,70 euros, son plus bas depuis près de 18 mois.

Le TTF a dévissé de plus de 85% depuis son dernier pic en août, et d'environ 35% depuis le début de l'année.

Les inquiétudes autour d'un manque de gaz en Europe pour l'hiver en raison des baisses d'approvisionnement venant de Russie se sont largement dissipées.

"En effet, la fin de l'hiver n'est plus qu'à quelques semaines et les installations de stockage de gaz en Europe sont encore remplies à 64%", explique Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank, contre un peu moins de 40% et 30% les deux dernières années à la mi-février.

S'il reste toujours possible que le mois de mars soit exceptionnellement froid et que les particuliers continuent de chauffer leurs habitations jusqu'en avril, il reste "fort probable que la phase de remplissage de l'hiver prochain commence au niveau confortable de plus de 50%", poursuit l'analyste.

Les prix pourraient toutefois remonter l'hiver prochain, la situation actuelle étant principalement le résultat d'un hiver exceptionnellement doux en Europe, mais aussi d'une demande de gaz naturel liquéfié en Chine plus faible "pour la première fois en 40 ans" en raison de la faiblesse de son économie, fait valoir M. Fritsch.
(c) AFP

Commenter Le pétrole affecté par les craintes d'économie mondiale ralentie, le gaz sous les 50 euros



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite