Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, forte accumulation de brut aux Etats-Unis

cours du petroleLondres: Le pétrole accentuait ses pertes mercredi après une accumulation de brut aux États-Unis la semaine passée bien supérieure aux estimations et la décision surprise du gouvernement américain de libérer des millions de barils supplémentaires de sa réserve stratégique.
Vers 16H30 GMT (17H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril perdait 1,82% à 84,02 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, reculait de 2,21% à 77,30 dollars.

Les réserves commerciales de pétrole brut ont décollé de 16,3 millions de barils la semaine dernière aux États-Unis, selon des chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). Il s'agit de leur huitième augmentation hebdomadaire consécutive, sur fond de fléchissement de la demande.

"Certains investisseurs s'attendaient à une augmentation importante" des réserves commerciales, note Edward Moya, d'Oanda, la fédération de professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API) ayant estimé mardi soir que les stocks de brut avaient bondi de 10,51 millions de barils la semaine dernière, et ceux d'essence de 846.000 barils.

Les analystes tablaient quant à eux sur une hausse beaucoup plus modeste de 2 millions de barils des réserves commerciales de brut, et de 1,5 million de barils pour l'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

En parallèle, l'annonce lundi du gouvernement américain d'une vente de 26 millions de barils provenant des réserves stratégiques (SPR) des États-Unis, pour se mettre en conformité avec une loi votée au Congrès il y a près de dix ans, pesait toujours sur les cours.


"Le gouvernement américain avait initialement prévu de ne pas y recourir étant donné que 180 millions de barils avaient déjà été libérés du SPR l'année dernière", note Carsten Fritsch, de Commerzbank. Mais les prochaines réductions de production russe ont certainement "incité le gouvernement américain à changer d'avis".

Le pétrole piquait aussi du nez "alors que le dollar se reprend après des données économiques impressionnantes qui ouvrent la voie à un nouveau resserrement de la Fed (Réserve fédérale américaine)", explique Edward Moya.

Les ventes au détail ont en effet rebondi plus qu'attendu en janvier aux États-Unis, connaissant même leur plus forte hausse depuis près de deux ans, et la production industrielle est restée stable en janvier par rapport à décembre.

Or, les cours de l'or noir étant libellés en dollars, une appréciation de la devise américaine décourage les achats de pétrole pour les investisseurs utilisant d'autres devises, alors qu'un billet vert moins fort dope la demande.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, forte accumulation de brut aux Etats-Unis



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite