Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe, la Russie va réduire sa production en mars

cours de clôture du petroleCours de clôture: La Russie va diminuer en mars sa production de pétrole en réponse aux sanctions décidées contre son brut, a annoncé vendredi son vice-Premier ministre, provoquant un bond des cours de l'or noir.
"La Russie va réduire volontairement sa production de 500.000 barils par jour en mars", soit environ 5% de sa production quotidienne, a déclaré Alexandre Novak, cité par les agences de presse russes.

Le responsable avait déjà évoqué, fin décembre, la possibilité d'une baisse de 500.000 à 700.000 barils par jour, du fait de l'entrée en vigueur de l'embargo de l'Union européenne sur le pétrole russe, associée à la mise en place d'un prix plafond sur les livraisons vers d'autres destinations.

Après le brut, début décembre, l'embargo a été élargi, dimanche, aux produits raffinés.

Pour Andrew Lebow, de Commodity Research Group, la décision est liée à un manque de débouchés pour le pétrole russe du fait de l'embargo et du prix plafond, mais Moscou veut, malgré tout, donner l'impression de garder la main.

"Nous estimons que la décision n'est pas complètement volontaire et que des facteurs de marché forcent la main à la Russie", qui peine à trouver des acheteurs, estime aussi Giovanni Staunovo, analyste chez UBS.

Avec les États-Unis et l'Arabie saoudite, la Russie est l'un des trois plus grands producteurs de brut et donc un acteur crucial du marché.


Jusqu'à l'entrée en vigueur des nouvelles sanctions, "la Russie arrivait à compenser la perte de ses ventes à l'Occident par des achats venus d'Asie, particulièrement de Chine et d'Inde", note Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Mais l'embargo entré en vigueur dimanche concerne les produits raffinés russes, qui étaient principalement achetés en Europe.

⤵ L'OPEP+ ne compensera pas

En promettant vendredi de priver le marché de 0,5% de la production quotidienne mondiale, la Russie a fait jaillir les cours.

Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a gagné 2,23%, pour clôturer à 86,39 dollars, tandis que le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en mars, s'est apprécié de 2,12%, à 79,72 dollars.

Selon le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, "il y a eu des conversations avec un certain nombre de membres de l'OPEP+", l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+, avant l'annonce faite par Moscou vendredi.

Et des délégués d'autres pays membres de l'OPEP+ ont affirmé à l'agence Bloomberg qu'ils ne compenseraient pas la baisse de la production russe.

"Pourquoi le feraient-ils?", a interrogé Andrew Lebow. "Les prix vont remonter sans qu'ils aient eu à faire quoi que ce soit. C'est une opération sans risque pour eux."

Le cartel est, en effet, sous pression depuis sa décision, annoncée début octobre, de diminuer ses volumes de 2 millions de barils par jour à partir de novembre.

Les cours se situent actuellement à un niveau inférieur à l'an dernier à la même époque, quelques jours avant l'invasion de l'Ukraine, rappelle l'analyste.

"A mon avis", poursuit-il, "l'OPEP préférerait voir les prix entre 90 et 100 dollars" pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., "donc il n'y a aucune raison pour qu'ils augmentent leur production" pour neutraliser la baisse de production russe.

"L'élan donné par la Chine, la fin de l'utilisation des réserves stratégiques par les États-Unis et la contraction de la production russe plaident pour une ascension du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. vers 90 dollars", a estimé, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

Pour autant, Andrew Lebow ne voit pas "le marché s'emballer", car la demande, qu'il s'agisse du brut ou des produits pétroliers, reste anémique aux États-Unis et molle en Europe.

En outre, selon Daniel Ghali, de TD Securities, "la plupart des opérateurs avaient déjà intégré la perspective d'une baisse de production russe dans la foulée des nouvelles sanctions".

(c) AFP

Commenter Le pétrole grimpe, la Russie va réduire sa production en mars



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite