Menu
A+ A A-

La Russie baissera sa production en mars, les prix du pétrole décollent

cours du petroleLondres: La Russie va diminuer en mars sa production de pétrole en réponse aux sanctions décidées contre son brut, a annoncé vendredi son vice-Premier ministre, provoquant un bond des cours de l'or noir.
"La Russie va réduire volontairement sa production de 500.000 barils par jour en mars", soit environ 5% de sa production quotidienne, a déclaré Alexandre Novak, cité par les agences de presse russes.

"Nous ne vendrons pas de pétrole à ceux qui adhèrent directement ou indirectement aux principes du +prix plafond+", a ajouté M. Novak, faisant ainsi référence à des sanctions occidentales.

Moscou est frappé depuis décembre par la mise en place d'un prix plafond sur son brut par le G7, l'Union européenne et l'Australie. Ces mesures visent également depuis début février les produits pétroliers raffinés.

Objectif pour les pays qui sanctionnent: réduire autant que possible la manne pétrolière de Moscou, dont les revenus financent son invasion de l'Ukraine, mais sans provoquer une pénurie, et donc un envol des cours de l'or noir, qui alimenterait l'inflation déjà très élevée à travers le monde.

Avec les États-Unis et l'Arabie saoudite, la Russie est l'un des trois plus grands producteurs de brut et donc un acteur crucial du marché.

⤵ Sanctions contournées

La perturbation des livraisons de gaz russe vers l'Europe, dans la foulée de l'invasion de l'Ukraine par le Kremlin, a fait flamber les cours de l'énergie puis l'inflation, mais le marché du pétrole est pour l'instant relativement indemne, car les Européens ont réorganisé leur approvisionnement.

Jusqu'à l'entrée en vigueur des nouvelles sanctions, "la Russie arrivait à compenser la perte de ses ventes à l'Occident par des achats venus d'Asie, particulièrement de Chine et d'Inde", note Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Mais les nouvelles sanctions entrées en vigueur dimanche concernent les produits raffinés russes, qui étaient principalement achetés en Europe.

Et les exportateurs russes ne pouvaient pas se consoler en regardant les prix grimper, puisque, sur fond de craintes de récession mondiale, les cours du brut évoluent en dessous de leur niveau d'il y a un an, avant l'invasion russe de l'Ukraine.

L'annonce d'une baisse de la production russe a cependant donné un coup de fouet aux prix. A Londres, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., référence européenne de brut, grimpait en milieu de journée de 2,49% à 86,60 dollars, tandis que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. américain prenait 2,41% à 79,93 dollars.

La baisse de la production russe risque en effet de ne pas être compensée par les autres grands pays pétroliers.


⤵ Alliés de l'OPEP+

Inquiets de voir les acheteurs de brut au bord de la récession, ce qui réduirait la demande et risquerait de provoquer un surplus de pétrole sur le marché, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires (OPEP+), qui associe la Russie à l'Arabie saoudite et à 21 autres pays producteurs, a décidé de diminuer sa production de 2 millions de barils par jour.

Selon le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, "il y a eu des conversations avec un certain nombre de membres de l'OPEP+" avant l'annonce faite par Moscou vendredi.

Et des délégués d'autres pays membres de l'OPEP+ ont affirmé à l'agence Bloomberg qu'ils ne compenseraient pas la baisse de la production russe.

L'idée que la Russie a décidé volontairement de produire moins ne convainc cependant pas tout le monde: "Nous estimons que la décision n'est pas complètement volontaire et que des facteurs de marché forcent la main à la Russie", qui peine à trouver des acheteurs, estime Giovanni Staunovo, analyste chez UBS.

Dans les deux cas, la conséquence reste la même: une hausse des prix qui pourrait selon lui être accentuée par la réouverture de la Chine et l'augmentation de la demande qu'elle devrait entraîner.

(c) AFP

Commenter La Russie baissera sa production en mars, les prix du pétrole décollent



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite