Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit avec le séisme en Turquie et de nouvelles sanctions contre la Russie

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, soutenus par la crainte de dégâts sur des oléoducs après le séisme qui a touché la Turquie et la Syrie ainsi que par les incertitudes autour de l'entrée en vigueur de nouvelles sanctions sur le pétrole russe.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril, qui avait terminé vendredi sous le seuil symbolique de 80 dollars pour la première fois depuis le 9 janvier, a gagné 1,3% pour finir à 80,99 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, a progressé de 1% pour clôturer à 74,11 dollars.

Les deux barils avaient cédé environ 8% la semaine dernière.

Mais les cours ont rebondi lundi, prenant de la hauteur après le puissant séisme qui a frappé lundi le sud de la Turquie et la Syrie voisine.

"Le marché a craint que le tremblement de terre touche deux oléoducs majeurs, en Turquie et en Irak, réduisant l'offre", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

Le Kurdistan d'Irak a suspendu par mesure de "sécurité" ses exportations pétrolières qui passent par la Turquie et représentent environ 450.000 barils par jour.

"Il semblerait toutefois que la situation ne soit que temporaire pour les infrastructures pétrolières", a relevé M. Kilduff.

🇷🇺 Depuis dimanche, l'Union européenne a par ailleurs étendu son embargo sur le pétrole brut russe transporté par voie maritime aux produits pétroliers, comme les différents carburants ou le bitume, le goudron, etc.

🇪🇺 Vendredi, l'UE est également parvenue à un accord sur le plafonnement des prix de ces produits avec les pays du G7, ainsi que l'Australie, ont-ils annoncé dans un communiqué commun.


"Les investisseurs sont très incertains quant au fonctionnement de la réglementation sur le plafonnement des prix des produits et ses conséquences", avance Stephen Innes, analyste chez SPI, "si bien que de nombreux investisseurs pétroliers sont restés les bras croisés la semaine dernière en attendant de voir ce qui allait se passer".

L'analyste s'attend toutefois à "une nouvelle hausse de la volatilité cette semaine" avec ce nouveau train de sanctions.

L'accord comprend un prix plafond de 45 euros le baril pour des produits peu raffinés comme le mazout, et un autre de 100 dollars le baril pour des produits plus chers comme le diesel.

Un premier accord avait été trouvé le 5 décembre entre l'UE, les pays du G7 et l'Australie, pour plafonner le prix du pétrole russe brut uniquement, à 60 dollars le baril.

Le rebond des prix du pétrole reste toutefois limité par les inquiétudes sur la situation économique dans son ensemble et la crainte de voir la demande pour l'or noir patiner, avance M. Kilduff.

🇨🇳 Du côté de la demande chinoise notamment, "le rebond se fait attendre", dit-il.

🇺🇸 Parallèlement aux États-Unis, les derniers chiffres sur l'emploi ont alimenté l'idée que la banque centrale américaine va continuer à augmenter ses taux pour ralentir l'inflation, faisant grimper le dollar. Or toute hausse du billet vert rend plus cher les achats de pétrole libellé en dollar.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit avec le séisme en Turquie et de nouvelles sanctions contre la Russie



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    mercredi 19 juin 2024 à 12:00

    Le pétrole fléchit avec les premières données sur les stocks…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient légèrement mercredi, de premières données hebdomadaires mitigées sur les réserves commerciales des Etats-Unis mettant fin à...

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite