Menu
A+ A A-

Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d'une asphyxie de la demande

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations d'emplois très au-delà des attentes, qui fait craindre un nouveau durcissement monétaire de la banque centrale américaine (Fed), favorable à un renforcement du dollar.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a reculé de 2,71%, pour clôturer à 79,94 dollars, sous le seuil symbolique de 80 dollars pour la première fois depuis le 9 janvier.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en mars, il a abandonné 3,28%, à 73,39 dollars. Il est descendu jusqu'à 73,23 dollars, au plus bas depuis près d'un mois.

Pour Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, les opérateurs ont été poussés à vendre par le rapport mensuel sur l'emploi américain, qui a mis en évidence la création de 517.000 postes en janvier, soit quasiment le triple de ce qui était attendu (187.000).

"Cela va probablement mener à de nouvelles hausses de taux, un dollar plus fort et un marché du pétrole affaibli durant une période plus longue", a expliqué l'analyste.

Une hausse du dollar met généralement sous pression les cours du brut, car les contrats de livraison sont le plus souvent libellés dans cette devise.

Par ailleurs, les traders voient la perspective d'un resserrement monétaire plus marqué que prévu de la banque centrale américaine (Fed) comme un frein pour l'économie, ce qui pourrait limiter la demande d'or noir.


Le marché a aussi réagi à l'annonce, par la présidence suédoise vendredi, d'un accord de l'Union européenne sur le plafonnement du prix des produits pétroliers exportés par la Russie vers d'autres destinations que l'Europe.

L'embargo sur les livraisons de produits raffinés russes vers l'Europe doit entrer en vigueur dimanche.

Selon plusieurs médias, le plafond a été fixé à 100 dollars le baril pour le gazole, dont la Russie était de très loin le premier exportateur mondial en 2021.

Vendredi, le prix de gros du gazole européen atteignait environ 125 dollars le baril. Fin janvier, le cabinet Platts avait estimé que le gazole russe se vendait avec une décote d'environ 17 dollars le baril, ce qui situait le cours autour de 108 dollars l'unité.

"Le marché s'interroge sur l'ampleur des perturbations potentielles" que pourraient occasionner l'embargo et le prix plafond pour les approvisionnements en gazole, selon Andy Lipow.

De plus en plus d'opérateurs spéculatifs qui s'étaient positionnés à la hausse ces dernières semaines se désengagent, a souligné l'analyste.

Pour les analystes de Commerzbank, les acteurs du marché du pétrole vont probablement se mettre en position d'attente à court terme, avant d'évaluer l'effet de l'embargo européen, la vigueur du rebond chinois et la trajectoire de la demande américaine, qui montre des signes de faiblesse depuis plusieurs mois.

(c) AFP

Commenter Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d'une asphyxie de la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite