Menu
A+ A A-

Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit nettement

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en évidence une accumulation des stocks de brut et de produits dérivés aux Etats-Unis, en partie du fait d'une activité modéré des raffineries.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, avec échéance en avril, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a abandonné 3,06%, pour clôturer à 82,84 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec livraison en mars, il a lui cédé 3,11%, à 76,41 dollars.

En hausse en début de séance, les cours ont fléchi après la publication du rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui a fait état d'une hausse surprise de 4,1 millions de barils des réserves stratégiques, alors que les analystes tablaient sur une baisse d'un million.

L'accroissement marqué des réserves de brut s'explique en bonne partie par le bond des importations (+23%) et la chute des exportations (-26%).

L'envolée des importations tient surtout à la remise en service, après une fuite dans le Kansas, de l'oléoduc Keystone, qui transporte du pétrole canadien vers les États-Unis, selon Matt Smith, de Kpler.

Les traders ont également relevé que les stocks d'essence étaient montés de 2,6 millions de barils, un peu plus qu'attendu (+2 millions), et que les réserves de produits distillés, dont le gazole, avaient également grimpé, de 2,3 millions de barils.

Le rapport "est mauvais pour les cours, quel que ce soit la façon de le lire", a commenté Robert Yawger, de Mizuho. "Les stocks de brut sont au plus haut depuis 19 mois. Quant aux produits raffinés, c'est un quasi-désastre."


L'analyste souligne que cette élévation des stocks est intervenue alors que les capacités des raffineries ont été limitées, tout au long du mois de janvier, par les conséquences du passage de la tempête hivernale Elliott, fin décembre, puis par le début des opérations de maintenance, habituelles à cette période de l'année.

La semaine dernière, le taux d'utilisation des raffineries a reculé, à 85,7%, contre 86,1% sur la période précédente.

"On pourrait penser que cela aurait entraîné une baisse des stocks", mais c'est le contraire qui s'est produit, signe d'une demande molle, inférieure à son niveau habituel en début d'année, souligne Robert Yawger.

La décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+, qui ont décidé mercredi de maintenir inchangés leurs quotas de production, n'a fait qu'ajouter à la morosité ambiante.

Pour Robert Yawger, les chiffres de l'EIA et l'annonce de l'OPEP+ ont incité les opérateurs spéculatifs, qui pariaient massivement sur une hausse de l'or noir depuis des semaines, à se désengager, provoquant un trou d'air.

(c) AFP

Commenter Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit nettement



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite