Menu
A+ A A-

Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la publication de la première estimation de la croissance du PIB américain au quatrième trimestre, plutôt rassurante pour la demande.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a pris 1,56% à 87,47 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, est monté aussi de 1,07% à 81,01 dollars.

🇺🇸 Les investisseurs ont accueilli favorablement le rythme annualisé de 2,9% de l'expansion de la première économie mondiale d'octobre à décembre, une cadence plus forte qu'attendue. La santé de la première économie au monde influence directement la demande en brut puisque les États-Unis sont les premiers consommateurs mondiaux d'or noir.

"Les chiffres du PIB n'étaient pas mauvais, l'économie croît et c'est une bonne chose", a réagi Bill O'Grady de Confluence Investment.

"Dans l'ensemble, les fondamentaux du marché du brut sont bons: le dollar faiblit, la Chine va être de retour, les ventes de réserves stratégiques s'arrêtent et, même si les États-Unis s'acheminent vers une récession, c'est la récession la plus annoncée de ma carrière: le marché l'a anticipée", a-t-il encore affirmé.

Les cours de l'or noir étant libellés en dollars, une dépréciation de la devise américaine encourage les achats de pétrole.

🇨🇳 Côté Chine, "les investisseurs attendent un indice confirmant que l'économie chinoise retrouve sa dynamique d'avant la pandémie", a expliqué Stephen Innes, analyste chez SPI.


La réouverture de l'économie chinoise reste ralentie par la gravité persistante de la situation épidémique dans le pays. Les analystes prévoient toutefois à moyen terme une normalisation de la demande de brut en Chine, premier pays importateur de brut au monde.

🔥 Le cours du gaz naturel a poursuivi quant à lui son repli, concluant en baisse de 3,98% à 54,40 euros le mégawattheure (MWh).

"C'est le temps doux. On n'a pas vraiment eu d'hiver", a commenté Bill Grady, basé au coeur des États-Unis dans le Missouri.

Quant à l'Europe, avec les difficultés d'approvisionnement liées aux sanctions et à la guerre en Ukraine, "la seule chose dont ils avaient besoin était un hiver doux et ils l'ont eu", a également affirmé l'analyste.

"Selon l'adage en vogue sur le marché du gaz naturel, lorsqu'on a atteint la troisième semaine de janvier, l'hiver est quasiment fini. Car on sait en général si on dispose d'assez de stocks et, si c'est le cas, même si le temps tourne au froid, on est fournis", a-t-il expliqué.
(c) AFP

Commenter Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite