Menu
A+ A A-

Toujours ferme, le pétrole se replie légèrement mardi

cours du petroleZurich: Après plusieurs jours de hausse, les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi. Ils n'en demeurent pas moins fermes, le Brent s'affichant toujours au-dessus des 87 dollars le baril, à la faveur des espoirs que suscitent chez les investisseurs un redémarrage économique de la Chine et les tensions sur le marché des produits raffinés.
Peu après 09h00, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars se négociait à 87,89 dollars, en repli de 0,33%, après avoir encore gagné 0,63% la veille au soir à 88,19 dollars. Depuis le début de l'année, le Brent s'est apprécié de près de 13%.

Quant aux 159 litres de l'équivalent américain, West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), également pour livraison en mars, ils valaient 81,44 dollars, en baisse de 0,22%, après un imperceptible repli de 0,02% lundi soir à 81,62 dollars.

La résurrection attendue de l'économie chinoise, consécutive à l'assouplissement des restrictions sanitaires, continue d'offrir un soutien de poids à l'or noir.

"Tout indique que la demande va grimper", a expliqué Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report, interrogé par l'AFP. Le manque de données chiffrées complique cependant l'appréhension de ce redémarrage et de son ampleur, alors que les festivités du Nouvel An lunaire battent leur plein cette semaine.

⤵ Tensions sur les produits raffinés

Les cours sont aussi soutenus par des tensions sur le marché des produits raffinés, en particulier le diesel. Les stocks américains de produits distillés, catégorie qui comprend le gazole, sont inférieurs de 9,5% à ceux de l'an dernier à la même époque et la production est en baisse de 5,9% sur un an, ce qui rend plus difficile la reconstitution des réserves.

En outre, l'industrie américaine entre dans la saison de maintenance, période durant laquelle beaucoup de raffineries limitent habituellement leur activité pour pouvoir vérifier et entretenir les installations.

"Avec la pression qu'avait mis la Maison Blanche sur l'industrie depuis un an" en la pressant de produire autant de volumes que possible pour contenir les prix, "beaucoup d'opérations de maintenance avaient été repoussées", indique Stephen Schork. "Mais on ne peut pas les reporter éternellement."


Le ralentissement des raffineries promet donc d'être plus marqué cette saison, ce qui va encore réduire la production de produits raffinés et pourrait encore faire monter leur prix. Même l'essence, dont le prix avait beaucoup baissé durant le second semestre 2022, a atteint lundi son prix de gros le plus élevé en près de sept mois.

Les traders attendent également l'entrée en vigueur, le 5 février, de l'embargo européen sur les livraisons de produits raffinés en provenance de Russie, ce qui devrait mettre encore davantage le marché sous pression.

"Le risque principal est que les Européens offrent des prix plus élevés pour des importations d'autres origines que la Russie, comme cela avait été le cas avec le gaz naturel l'an dernier, ce qui avait écarté les acheteurs des pays émergents", préviennent les analystes du cabinet Eurasia Group.

Selon eux, la situation actuelle du marché devrait amener l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ à maintenir inchangés leurs objectifs de production lors de leur prochaine réunion, le 1er février.

(c) AFP

Commenter Toujours ferme, le pétrole se replie légèrement mardi


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - 2022

    Le dimanche 15 janvier 2023

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2022.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite