Menu
A+ A A-

Toujours ferme, le pétrole se replie légèrement mardi

cours du petroleZurich: Après plusieurs jours de hausse, les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi. Ils n'en demeurent pas moins fermes, le Brent s'affichant toujours au-dessus des 87 dollars le baril, à la faveur des espoirs que suscitent chez les investisseurs un redémarrage économique de la Chine et les tensions sur le marché des produits raffinés.
Peu après 09h00, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars se négociait à 87,89 dollars, en repli de 0,33%, après avoir encore gagné 0,63% la veille au soir à 88,19 dollars. Depuis le début de l'année, le Brent s'est apprécié de près de 13%.

Quant aux 159 litres de l'équivalent américain, West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), également pour livraison en mars, ils valaient 81,44 dollars, en baisse de 0,22%, après un imperceptible repli de 0,02% lundi soir à 81,62 dollars.

La résurrection attendue de l'économie chinoise, consécutive à l'assouplissement des restrictions sanitaires, continue d'offrir un soutien de poids à l'or noir.

"Tout indique que la demande va grimper", a expliqué Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report, interrogé par l'AFP. Le manque de données chiffrées complique cependant l'appréhension de ce redémarrage et de son ampleur, alors que les festivités du Nouvel An lunaire battent leur plein cette semaine.

⤵ Tensions sur les produits raffinés

Les cours sont aussi soutenus par des tensions sur le marché des produits raffinés, en particulier le diesel. Les stocks américains de produits distillés, catégorie qui comprend le gazole, sont inférieurs de 9,5% à ceux de l'an dernier à la même époque et la production est en baisse de 5,9% sur un an, ce qui rend plus difficile la reconstitution des réserves.

En outre, l'industrie américaine entre dans la saison de maintenance, période durant laquelle beaucoup de raffineries limitent habituellement leur activité pour pouvoir vérifier et entretenir les installations.

"Avec la pression qu'avait mis la Maison Blanche sur l'industrie depuis un an" en la pressant de produire autant de volumes que possible pour contenir les prix, "beaucoup d'opérations de maintenance avaient été repoussées", indique Stephen Schork. "Mais on ne peut pas les reporter éternellement."


Le ralentissement des raffineries promet donc d'être plus marqué cette saison, ce qui va encore réduire la production de produits raffinés et pourrait encore faire monter leur prix. Même l'essence, dont le prix avait beaucoup baissé durant le second semestre 2022, a atteint lundi son prix de gros le plus élevé en près de sept mois.

Les traders attendent également l'entrée en vigueur, le 5 février, de l'embargo européen sur les livraisons de produits raffinés en provenance de Russie, ce qui devrait mettre encore davantage le marché sous pression.

"Le risque principal est que les Européens offrent des prix plus élevés pour des importations d'autres origines que la Russie, comme cela avait été le cas avec le gaz naturel l'an dernier, ce qui avait écarté les acheteurs des pays émergents", préviennent les analystes du cabinet Eurasia Group.

Selon eux, la situation actuelle du marché devrait amener l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ à maintenir inchangés leurs objectifs de production lors de leur prochaine réunion, le 1er février.

(c) AFP

Commenter Toujours ferme, le pétrole se replie légèrement mardi



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite