Menu
A+ A A-

Le pétrole monte, un retour rapide de la demande chinoise normale attendu

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole montaient mercredi, profitant des espoirs de reprise économique de la Chine qui impliqueraient un rebond rapide de la demande du premier pays importateur de brut.
Vers 10H15 GMT (11H15 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars gagnait 1,40% à 87,13 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février, prenait 1,75% à 81,58 dollars.

🇨🇳 "Les marchés sont de plus en plus convaincus que l'abandon par la Chine de sa politique du zéro-Covid entraînera un fort redémarrage de l'activité économique et, par conséquent, stimulera la demande sur les marchés pétroliers mondiaux", résume Ricardo Evangelista, analyste pour ActivTrades.

Un scénario favorable aux prix du pétrole, puisque l'augmentation attendue de la demande de la Chine et l'entrée en vigueur imminente de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie "pourraient générer une pénurie sur les marchés et déclencher une nouvelle escalade des prix", poursuit-il.

La Chine, premier importateur et le deuxième consommateur de brut au monde, a en effet abandonné les derniers vestiges de sa très stricte stratégie sanitaire pour lutter contre le Covid-19.

Retour du trafic aérien habituel, voyages à l'intérieur et à l'extérieur du pays: Bjarne Schieldrop, analyste chez Seb, estime que la demande chinoise sera "totalement normale dans très peu de temps": "fin du premier trimestre 2023 au plus tard".
"La Chine était la principale raison de la faiblesse du pétrole (fin 2022) et la Chine est maintenant la principale raison de la reprise actuelle des prix" affirme-t-il.


Certains investisseurs se méfient toutefois de la forte vague d'infection de Covid-19 auquel le pays doit faire face après avoir revu sa stricte politique sanitaire, qui pourrait en effet ralentir la reprise économique.

Pour M. Schieldrop, "la peur d'Omicron s'estompera rapidement et les déplacements augmenteront aussitôt". L'analyste cite en exemple Pékin, la capitale, qui a vu ses indices de mobilité fortement augmenter après avoir atteint son pic d'infections.

🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, s'échangeait à 60,145 euros le mégawattheure (MWh), après avoir touché mardi son plus bas prix depuis début septembre 2021.

Les analystes expliquent cette petite reprise par les températures actuelles très froides. Elles devraient toutefois remonter au-dessus des normales saisonnières dans les prochains jours ce qui devrait peser sur la consommation de gaz et faire retomber les prix.
(c) AFP

Commenter Le pétrole monte, un retour rapide de la demande chinoise normale attendu



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite