Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa hausse et le gaz son repli

cours du petroleZurich: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, les investisseurs voulant croire à une reprise de l'économie chinoise, laquelle augmenterait la demande d'or noir. Franchissant les 86 dollars, le baril de Brent renouait avec les niveaux affichés début décembre. Le gaz continuait en revanche de se replier.
Peu après 09h00, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars se négociait à 86,62 dollars, en hausse de 0,8%, poursuivant sur la lancée de la veille. Mardi soir, il avait atteint 85,92 dollars, gagnant plus de 1,7%, les investisseurs américains étant de retour sur le marché au lendemain du jour férié de Martin Luther King.

Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en février, ils avançaient de 1,12% à 81,07 dollars, après avoir pris 0,40% à 80,18 dollars la veille au soir.

Les espoirs des investisseurs quant à une reprise de la demande en Chine après l'abandon par Pékin de sa politique de zéro Covid semblent l'emporter sur les craintes d'un ralentissement économique mondial. Un haut responsable de l'économie chinoise a déclaré lors du Forum économique mondial (WEF) de Davos que la deuxième économie mondiale et premier importateur de brut retrouvera probablement sa tendance de croissance pré-pandémique cette année, les infections Covid ayant passé leur pic.

⤵ Les sanctions inquiètent

"Le facteur clé est que de plus en plus d'investisseurs réalisent que la reprise d'activité en Chine se concrétise" ce qui pourrait aboutir à une hausse de la demande, a commenté Phil Flynn de Price Futures Group, interrogé par l'AFP.

Du côté de l'offre, les investisseurs restent cependant préoccupés par l'impact attendu des dernières sanctions occidentales sur les flux russes en réponse à la guerre en Ukraine. En outre, l'organisation des pays producteurs de l'OPEP a relevé mardi dans son rapport économique mensuel son estimation de la croissance mondiale pour l'année 2022 à 3%, au lieu de 2,8% et maintenu celle de 2023 à 2,5%. "Cela veut dire que pour 2022, la demande de brut a été meilleure qu'on ne le pensait", a estimé M. Flynn.

Le secrétaire général de l'OPEP, Haithan Al-Ghais, a déclaré qu'il était "prudemment optimiste" quant aux perspectives de l'économie mondiale, alors qu'une reprise de la demande de pétrole en Chine est tempérée par des signes de fragilité ailleurs, a rapporté Bloomberg. M. Al-Ghais a signalé que "l'industrie devait investir davantage pour répondre à la future demande" d'or noir.

Ce mercredi, les investisseurs se pencheront sur le rapport mensuel quant aux perspectives du marché publié par l'Agence internationale de l'énergie (AIE).


⤵ Le TTF poursuit son repli

Du côté des prix du gaz naturel, la référence sur le marché européen, le TTF néerlandais, continuait de se replier, se traitant à 57 euros le mégawattheure (MWh) en baisse de 5,1%, après avoir touché la veille un plus bas depuis septembre 2021 tôt en séance à 51,405 euros le MWh.

Le gaz avait chuté en prévision d'un redoux attendu qui devrait peser sur la consommation, tandis que les stocks des pays consommateurs sont plus remplis qu'en moyenne pour cette période de l'année. "Les prévisions météorologiques pour l'Europe ont indiqué que la vague de froid de cette semaine serait probablement de courte durée et remplacée par un temps doux et venteux vers la fin du mois", ont expliqué les analystes d'Energi Danmark.

En l'espace d'un mois, la référence européenne du gaz a déjà dévissé de plus de 44%. Et par rapport à sa dernière envolée en août 2022, provoquée par une rupture d'approvisionnement venant de Russie, le TTF a chuté de plus de 85%.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit sa hausse et le gaz son repli


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - 2022

    Le dimanche 15 janvier 2023

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2022.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite