Menu
A+ A A-

Dividendes du pétrole et du gaz, sources d’envie

PétroleDividendes records pour le CAC 40! La manne donne des envies à certains.
Et si on faisait contribuer les profits au financement des retraites plutôt que de reculer l’âge de départ”, ​propose un internaute sur Twitter.

Les chiffres cachent la vérité, cependant...
▶️ Voyez, certains proposent comme explication la santé de l’économie : “taux de chômage le plus bas depuis 2008, à 7,3 % [et] des créations d’entreprises à leur plus haut niveau historique”, comme le disent les analystes cités par Ouest-France.

Non, les résultats proviennent des prix élevés pour l’énergie. Le restant de l’indice n’offre qu’une déception.

Dans l’ensemble, les actionnaires dans le CAC 40 ont en fait perdu de l’argent sur l’année, même avec les dividendes.

Par rapport à la taille du marché, les 56 milliards d’euros représentent seulement un rendement de 2,6 % en un an. Cependant, les actions ont baissé sur la période, et l’inflation a réduit la valeur des euros dans lesquels les chiffres sont rapportés.

📉 En retour total, avec les dividendes, le CAC 40 affiche une perte de 1,6 % sur un an.



Les sociétés du CAC 40 ont versé 50 milliards d’euros de dividende en 2019.

TotalEnergies paie plus de dividende que tout autre, avec 13,3 milliards de distributions, ce qui est plus important que le géant du luxe, LVMH.

Sans la manne des énergies, le CAC 40 paie donc moins de dividende qu’en 2019, quand il a distribué 50 milliards d’euros !

🛢️ Dossier gratuit sur le pétrole

L'auteur propose un dossier gratuit qui détaille pourquoi – et comment – les particuliers devraient investir dans le pétrole en ce moment.

Saisissez votre email et recevez le dossier complet. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

🇪🇺 De plus, vous vous rappellerez que l’euro a perdu de la valeur au cours de l’année. En prenant l’indice des prix européen (moins faussé par les contrôles de prix), la monnaie a perdu 9,2 % de sa valeur en 12 mois, à décembre dernier.

Ainsi, le CAC 40 a perdu environ 10 % en termes réels (et le calcul ne prend même pas en compte la taxe sur les dividendes).


Appels à redistribution

Les chiffres suscitent néanmoins les appels à la redistribution.

Les patrons et les actionnaires ont fait un “hold-up tranquille”, estime un député.

▶️ Dans un entretien avec La Vie, il explique :
En 1979, les entreprises dépensaient 0,50 € en dividendes pour chaque euro d’investissement. Aujourd’hui, c’est 2 € de dividende pour 1 € d’investissement…

Mais c’est terrible, surtout, pour affronter le défi climatique, qui réclamerait que les firmes investissent des milliards. À la place, les masses d’argent partent aux actionnaires. Ils ont pris le pouvoir, ils se gavent : le projet industriel est écrasé par la folie financière.


Contre l’énergie

Les efforts pour limiter l’utilisation de l’énergie fossile devraient se poursuivre. Selon mon groupe et moi, les prix vont donc demeurer élevés (avec des fluctuations de court-terme).

Toute remise en cause du programme pour réduire les émissions de carbone entraîne des dénonciations.

Par exemple, en 2019, une collective de journaux a dressé une liste de “faussaires, relativistes et « climato-hypocrites »”. Les indésirables incluent le PDG de Stellantis, Carlos Tavarès.

M. Tavarès a en effet proféré les mots “pensée unique” en référence aux programmes sur les renouvelables et la voiture. Il suggère “même que les objectifs climatiques de l’Union européenne allaient porter atteinte à la ‘liberté de mouvement’”, citent les journaux.

Cependant, des pays ont en effet annoncé l’interdiction de vols intérieurs au nom du climat.

L’UE dans l’ensemble interdit la vente des véhicules thermiques, qu’utilisent la vaste majorité des gens aujourd’hui, à l’avenir.

Par ailleurs, le directeur de la filiale architecture de la SNCF propose de “brider progressivement la puissance et la vitesse des véhicules" et “inverser la tendance à l’hyper-mobilité”.

Par ailleurs, les enjeux financiers - l’argent qui mise sur les politiques en faveur des renouvelables - continuent de grimper.

La taille de marché des crédits-carbone en Europe est de plus de 680 milliards d’euros en 2021, rapporte Statista, plus du double de l’année d’avant !

Or, les détenteurs des crédits n’obtiennent des retours qu’en cas de durcissement des règles contre les émissions.

La lutte contre les émissions de carbone, et contre le développement d’énergies fossiles va donc de l’avant. Avec moins d’offre de pétrole et de gaz sur le marché, les prix des énergies resteront élevés.

Les dividendes dans le secteur de l’énergie continueront de faire des envieux.

🛢️ Dossier gratuit sur le pétrole

L'auteur propose un dossier gratuit qui détaille pourquoi – et comment – les particuliers devraient investir dans le pétrole en ce moment.

Saisissez votre email et recevez le dossier complet. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

(c) Henry Bonner avec Prixdubaril.com

Commenter Dividendes du pétrole et du gaz, sources d’envie



    Communauté prix du baril


    Les notes d'Henry Bonner

    mercredi 20 mars 2024

    📈 111 milliards $ de distributions par les majors : vers plus de superprofits

    Compagnies pétrolières: Selon Reuters, les distributions de bénéfices et rachats de parts par les majors du pétrole - BP, Chevron, Exxon, Shell, et TotalEnergies -, en 2023, dépassent les montants...

    lundi 12 février 2024

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les...

    lundi 05 février 2024

    🔥 Blocage du gaz naturel liquide

    Analyse: La lutte contre les énergies fossiles - en particulier le pétrole et le gaz - reprend après un peu de pause en raison de la crise des énergies, et...

    vendredi 22 septembre 2023

    📈 Pétrole au-dessus de 90 $ : aubaine des producteurs

    Paris: Le pétrole remonte au-dessous des 90 $ le baril. Les producteurs de pétrole connaissent les 3 meilleures années de ce siècle, et peut-être de tout temps.

    jeudi 01 juin 2023

    Notre petit groupe d’analystes défie la pensée courante sur le pétrole

    Je m’appelle Henry Bonner. En dépit d’un repli des prix du pétrole cette année, mon équipe et moi continuons d’insister que le pétrole demeure un des meilleurs placements pour cette...

    mardi 23 mai 2023

    Gaz naturel : rebond de la demande en 2023

    Analyse: Le prix du gaz plonge. La demande demeure en retrait. Selon Bruegel, à date de mars 2023, la France consomme 13 % de gaz de moins que la moyenne...

    mercredi 10 mai 2023

    🔎 Le pétrole absorbe les hausses de taux

    Analyse: Le pétrole souffre des risques à l’économie de la planète… mais profite d’un manque d’offre - en partie à cause des mesures contre la production.Les banques d’affaires avertissent que...

    vendredi 28 avril 2023

    🔎 Un nouvel “Opep vert” contre la production de barils

    Analyse: Les producteurs pétroliers tentent - depuis l’apparition du secteur pétrolier - de se concerter pour limiter la production, et ainsi augmenter le prix du baril.L’Opep représente seulement l’une des...

    samedi 15 avril 2023

    🔎 Perte de 100 milliards $ d’investissements : pétrole, énergie chers sur la dur…

    Analyse: La réalité revient au galop...Les faillites reprennent à la hausse, comme vous le verrez ci-dessous dans l'article.Les prix de l’énergie fournissent une raison de plus aux fermetures d’entreprises...

    Toutes les notes d'Henry Bonner

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2024 à 11:57

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite