Menu
A+ A A-

Chute des prix d’énergie : problème pour la remise en marche

PétroleLe prix de l’électricité et du gaz ont fait une rechute depuis la mi-décembre. Le pétrole, au prix du Brent, a aussi baissé sous les 80$ cette semaine

Les énergies servent en grande partie à faire tourner des usines.

Or, l’activité baisse à la fois en Europe - en raison des prix élevés pour l’énergie au cours de l’année -, et en Chine suite à la politique de zéro-covid...

📉 Prix du pétrole brent sous les 80 dollars


🛢️ Dossier gratuit sur le pétrole

L'auteur propose un dossier gratuit qui détaille pourquoi – et comment – les particuliers devraient investir dans le pétrole en ce moment.

Saisissez votre email et recevez le dossier complet. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Les chiffres français confirment bien que les économies d’énergies proviennent de l’industrie, bien plus que les logements, commerces, ou bureaux.

Selon les chiffres de RTE en 2020, l’industrie représente 16 % de la consommation d’électricité en France.

Or, elle représente une part bien plus grande des économies d’énergie aujourd’hui.

Dans le résidentiel et le tertiaire (services, divertissement, bureaux), la consommation d’électricité baisse de 6 %, rapporte RTE.

À supposer que tout le reste provient de la grande industrie, pour arriver à une baisse de 9 % au global en ce moment, l’industrie abaisse donc la consommation d’un quart par rapport à la normale !


Ci-dessous, vous verrez la consommation d’électricité nationale (en bleu) par rapport à la fourchette pour les années 2014-2019 (en gris).



Vous observerez une ressemblance avec la consommation de gaz naturel par rapport à la normale, ci-dessous.



Maintenant, voici la consommation d’électricité chaque année par l’industrie française. Vous verrez une chute importante cette année (qui est encore plus sévère depuis l’entrée en automne).


Selon l’indice PMI de l’activité industrielle, l’activité du secteur, en France, est en recul depuis septembre.


Blâme pour les fournisseurs


Les fournisseurs d’électricité portent la responsabilité des problèmes…

▶️ Voici le ministre de l’Économie, M Le Maire, rapporté par BFM :
Aujourd'hui, les fournisseurs n'aident pas suffisamment les boulangers et les PME.

Je demande aux fournisseurs d'énergie de faire plus, de faire mieux et de le faire tout de suite.
Sinon, dit-il, les compagnies subiront des conséquences : "soit ils corrigent leurs comportements et apportent l'aide que nous sommes en droit d'attendre d'eux (...), soit nous prendrons les mesures nécessaires pour faire respecter ces engagements et nous assurer que les fournisseurs jouent aussi le jeu en matière de soutien aux artisans et en particulier aux boulangers".

Il menace de "prélever davantage les fournisseurs d'énergie que ce que nous faisons aujourd'hui".

Nous avons des instruments à notre disposition pour faire respecter les règles et les engagements qui ont été pris par les fournisseurs d'énergie
Le gouvernement a peut-être le moyen de contrôler le prix de l’électricité et de taxer les entreprises de leurs bénéfices.

Il n’a pas la capacité de créer plus d’énergies.

Vous voyez le problème : plus la pénurie crée de problèmes, plus les producteurs courent le risque de subir des taxes, ou plafonnements des prix de leurs produits.

Le manque d’énergies crée une incitation à réduire la production de pétrole, gaz, et électricité !

De plus, les fermetures d’usines créent de l’incertitude sur la demande des produits à l’avenir.

Personne ne sait à quel moment l’industrie va reprendre la consommation d’avant - quand les fabricants d’engrais, d’acier, ou de verre, vont reprendre le travail.

En résultat, les prix font des rechutes - comme en ce moment - et réduisent d’autant l’incitation à résoudre les soucis par les hausses de production.

Bref : les investissements dans le secteur vont continuer à manquer. Par conséquent, les problèmes d’approvisionnement en gaz et électricité vont s’installer, et les fermetures d’usines vont durer, peut-être pour de bon.


🛢️ Dossier gratuit sur le pétrole

L'auteur propose un dossier gratuit qui détaille pourquoi – et comment – les particuliers devraient investir dans le pétrole en ce moment.

Saisissez votre email et recevez le dossier complet. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

(c) Henry Bonner avec Prixdubaril.com

Commenter Chute des prix d’énergie : problème pour la remise en marche


    Les notes d'Henry Bonner

    samedi 04 février 2023

    🔎 Énergies : hausse de coûts, et moins de demande

    Paris: Le coût du gaz naturel continue sur sa chute, pour arriver à 57 euros le MWh, selon l’indice d’Amsterdam, soit bien en-dessous du pic de l’été dernier.

    jeudi 26 janvier 2023

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    vendredi 20 janvier 2023

    Énergie chère, taux d’intérêt, fin des aides: faillites en vue

    Paris: Comme vous le verrez, le gaz naturel plonge de beaucoup par rapport à l’été. Il revient sur les niveaux de 2021… avant la guerre en Ukraine, et avant l’envolée...

    vendredi 13 janvier 2023

    Dividendes du pétrole et du gaz, sources d’envie

    Dividendes records pour le CAC 40! La manne donne des envies à certains. “Et si on faisait contribuer les profits au financement des retraites plutôt que de reculer l’âge de...

    mercredi 04 janvier 2023

    La météo masque l’impact de l’Ukraine

    La température a grimpé depuis 2 semaines. En résultat, les prix du courant et du gaz ont chuté. Selon l’Epex, le prix du courant en France a atteint 481 euros...

    mardi 03 janvier 2023

    Pertes pour le gaz naturel, subventions pour les renouvelables

    L’absence de coupures de courant provient des effets de l’explosion des prix, ce qui produit une chute de la demande pour les énergies (car les acheteurs n’ont pas les moyens...

    dimanche 25 décembre 2022

    Plus d’entraves à la production d’énergies

    Un durcissement des règles et des taxes sévit contre le secteur de l’énergie, ce qui dissuade les sociétés de pétrole et de gaz des hausses de production. Elles font face à...

    vendredi 16 décembre 2022

    🔎 Pétrole et gaz : l’avenir contient des pénuries

    Les prix de l’énergie plongent ou remontent en fonction des attentes sur la santé des consommateurs et de l’industrie autour du monde, qui sont à l’origine de la demande...

    lundi 12 décembre 2022

    🔎 Le problème de l’élimination du pétrole

    Actuellement, la production de pétrole peine à redémarrer.D’autres sources d’énergies vont également dans la direction de la pénurie. L’imposition du zéro-carbone fait partie des causes...

    Toutes les notes d'Henry Bonner

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite