Menu
A+ A A-

Rebond technique pour le pétrole, mais le marché reste déprimé

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi jeudi après deux séances difficiles, stimulés par des achats d'opportunité et l'arrêt d'un oléoduc dans l'Est des Etats-Unis, même si les opérateurs restent pessimistes quant à la demande d'or noir.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a grignoté 1,09%, pour clôturer à 78,69 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en février, a lui gagné 1,13%, à 73,67 dollars.

"Ce n'est qu'un rebond technique, après les pertes des premiers jours de l'année", a commenté Andrew Lebow, de Commodity Research Group.

Sur les séances de mardi et mercredi, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avait ainsi reculé de plus de 9% et approché un plus bas de plus d'un an.

🇺🇸 Pour l'analyste, les cours ont aussi profité de l'arrêt d'un oléoduc opéré par la compagnie Colonial Pipeline et qui assure le transport de produits raffinés de Greensboro (Caroline du Nord) à Linden (New Jersey).

La décision a été prise après la constatation d'une fuite près de Danville (Virginie). L'opérateur a indiqué qu'il prévoyait la remise en service de l'installation samedi.

🛢️ Le marché a fait relativement peu de cas du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), avec des chiffres qui "partaient un peu dans tous les sens", selon Robert Yawger, de Mizuho.

Parmi les surprises, la chute du taux d'utilisation des raffineries, qui est tombé à 79,6%, au plus bas depuis près de 22 mois, contre 92,0% la semaine précédente.

Selon l'analyste, ce décrochage s'explique par le passage de la tempête hivernale Elliott, fin décembre, aux États-Unis. L'événement climatique avait entraîné des perturbations dans plusieurs raffineries, en particulier au Texas.

Le rapport hebdomadaire publié jeudi par l'EIA a également mis en évidence un brutal affaissement de la demande de produits raffinés, qui a chuté de 20%.

Ce reflux est surtout notable pour l'essence (-19%) et les produits distillés (-28%), qui comprennent le gazole mais aussi le fioul domestique.

Si le fléchissement de la consommation d'essence et de gazole intervient dans un contexte de faible demande, il est partiellement attribuable à la tempête hivernale, qui a limité les déplacements dans de nombreux Etats américains.

La publication a suscité "une bonne dose de scepticisme tant sur l'offre que sur la demande", selon Andrew Lebow, et les traders y ont vu une anomalie, qui ne reflète pas les fondamentaux du marché.


🇷🇺 Les opérateurs n'ont pas non plus réagi à l'annonce par Vladimir Poutine d'un cessez-le-feu unilatéral de 36 heures en Ukraine.

Un arrêt définitif des hostilités augurerait d'une augmentation des exportations de pétrole russe, ce qui pourrait faire baisser encore davantage les cours, anticipe Robert Yawger.

Pour Andrew Lebow, malgré le rebond de jeudi, "la direction du marché reste à la baisse", sur fond de résurgence du Covid-19 en Chine et de la perspective d'une Réserve fédérale prête à plomber l'économie américaine pour juguler l'inflation.

Robert Yawger voit le marché tester de nouveau le seuil des 70 dollars le baril pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., seuil en deçà duquel il n'est plus descendu depuis plus d'un an.

(c) AFP

Commenter Rebond technique pour le pétrole, mais le marché reste déprimé



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2024 à 11:57

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite