Menu
A+ A A-

Le pétrole au plus haut depuis près de trois semaines, le regard braqué vers la Russie

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi vendredi, stimulés par la menace de la Russie de réduire sa production de pétrole, à laquelle se sont ajoutées des perturbations liées à un tempête hivernale aux États-Unis.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février a pris 3,63%, pour clôturer à 83,92 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en février également, il a grimpé de 2,67%, à 79,56 dollars.

Les deux variétés de référence ont atteint, en séance, leur plus haut niveau depuis près de trois semaines.

Pour Edward Moya, d'Oanda, le mouvement a été suscité par les déclarations du vice-Premier ministre russe, Alexandre Novak, qui a prévenu que la Russie pourrait réduire sa production de 500.000 à 700.000 barils par jour début 2023.

Le message a été interprété comme une réponse à l'entrée en vigueur, début décembre, d'un embargo de l'Union européenne sur le brut russe, assorti d'un mécanisme de plafonnement des prix pour les livraisons hors d'Europe.

Le président russe Vladimir Poutine "est un maître de la manipulation et il sait que les prix du pétrole sont un point de fragilité pour l'Occident", a commenté John Kilduff, d'Again Capital.

Réduire la production sur des puits existants peut se révéler délicat, rappelle l'analyste, et même endommager les installations, ce qui avait incité les opérateurs à relativier, jusqu'ici, la perspective d'une contraction de la production russe.

"Je suis sceptique" quant à la portée de cette menace, explique John Kilduff. "Mais sur un marché aux faibles volumes, à la veille d'un week-end de Noël, cela résonne" et joue fortement sur les prix.

Le marché américain sera fermé lundi, jour férié aux États-Unis.


Les opérateurs suivaient aussi de près le passage de la tempête hivernale Elliott, qui a déjà provoqué des perturbations dans plusieurs raffineries du Texas, où la température devrait tomber nettement en-dessous de 0°C ce week-end.

"Cela va mettre sous pression les volumes de produits raffinés", prévoit John Kilduff, "donc cela aide à soutenir les cours."

En trois jours, le prix de gros du fioul domestique a grimpé de 10%, tandis que le contrat à terme sur l'essence a gagné jusqu'à 6% au cours de la seule séance de vendredi.

Le marché a fait fi de l'annonce du groupe canadien TC Energy, qui va lancer les opérations de redémarrage du segment encore à l'arrêt de son oléoduc Keystone, lequel transporte du pétrole canadien vers les États-Unis.

Il s'agit de la partie qui relie Steele City (Nebraska) à l'important terminal de Cushing (Oklahoma), fermée depuis plus de deux semaines à cause d'une fuite dans le nord du Kansas.

(c) AFP

Commenter Le pétrole au plus haut depuis près de trois semaines, le regard braqué vers la Russie


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite