Menu
A+ A A-

Le pétrole accélère sa hausse après la baisse surprise des stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance de hausse mercredi, stimulés par la diminution inattendue des stocks américains de brut, ainsi que par l'annonce d'un retard dans la remise en service complète d'un oléoduc aux Etats-Unis.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février a gagné 2,76%, pour clôturer à 82,20 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également pour livraison en février, il a pris 2,70%, à 78,29 dollars. Le WTI est au plus haut depuis plus de deux semaines.

Initialement, le marché a été porté par l'annonce de la prolongation de l'arrêt d'une partie de l'oléoduc Keystone, selon Andrew Lebow, de Commodity Research Group.

Le segment qui relie Steele City (Nebraska) au terminal de Cushing (Oklahoma), centre de stockage de référence aux États-Unis, demeure fermé, à indiqué le groupe canadien TC Energy, opérateur du pipeline, une semaine après la remise en service du reste de l'infrastructure.

Ces perturbations sur l'oléoduc qui achemine du brut canadien vers les États-Unis sont liées à une fuite survenue, il y a deux semaines, dans le nord du Kansas.

Les opérateurs s'inquiètent également, selon Andrew Lebow, d'informations indiquant que les exportations de pétrole russe ont ralenti ces deux dernières semaines, depuis l'entrée en vigueur de l'embargo européen et du mécanisme de plafonnement des prix.

Le curseur a été poussé plus loin dans le vert avec la publication de l'état des stocks aux États-Unis.


Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont chuté de 5,9 millions de barils la semaine dernière, selon des chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), alors que les analystes attendaient une hausse de 2,5 millions.

Le mouvement de repli des stocks s'explique, pour partie, par le net ralentissement des importations (-15%), tandis que les exportations de brut sont demeurées inchangées.

Pour Matt Smith, de Kpler, le fléchissement des importations tient à l'arrêt de l'oléoduc Keystone.

Autre élément surprise, le rebond de la demande de produits raffinés (+4,8% sur une semaine), qui se situe désormais au-dessus de son niveau de la même période de l'an dernier.

L'EIA a notamment enregistré un regain de livraisons d'essence (+5,5%) ainsi que de produits distillés (+6,5%), qui comprennent, entre autres, le fioul domestique.

Edward Moya, d'Oanda, a également relevé le haut niveau de consommation du kérosène, quasiment au plus haut depuis cinq ans pour la saison. "La demande de kérosène est clairement repartie, alors qu'on approche de la saison des fêtes", a-t-il commenté, dans une note.

"L'orientation des cours reste à la hausse pour les prix du pétrole", ajoute-t-il, "et cela devrait rester ainsi si (l'assouplissement des mesures sanitaires en Chine) ne rencontre pas d'obstacle majeur."

(c) AFP

Commenter Le pétrole accélère sa hausse après la baisse surprise des stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite