Menu
A+ A A-

Fed, Bourse et réouverture d'un oléoduc font reculer le pétrole

cours du petroleCours de clôture: La chute des Bourses, le discours ferme des banques centrales et la réouverture d'un oléoduc en Amérique du Nord ont mis un terme à la remontée du pétrole, qui a fini en baisse, jeudi.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février s'est replié de 1,80%, pour clôturer à 81,21 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en janvier, il a lui perdu 1,51%, à 76,11 dollars.

Pour Craig Erlam, d'Oanda, la séance avait été orientée à la baisse dès le départ par des prises de bénéfices, intervenues au terme de trois journées consécutives de gains pour l'or noir.

Depuis vendredi, et les plus bas de l'année enregistrés tant pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. que pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., les deux variétés stars du marché avaient ainsi repris plus de 10%.

Au-delà, "la pression à la baisse" constatée jeudi "est due au dérapage de la Bourse" de New York, "qui nourrit les craintes quant à la demande" et une dégradation de la conjoncture économique, a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

🏦  Tout comme Wall Street, le marché de l'or noir s'inquiétait du discours offensif de la Réserve fédérale américaine (Fed) et d'autres grandes banques centrales, qui annoncent des hausses de taux d'intérêt supplémentaires à venir, pour lutter contre l'inflation.

Un resserrement monétaire encore plus appuyé fait craindre aux opérateurs l'asphyxie de l'économie, qui réduirait la demande d'énergie, et donc de pétrole.


🇨🇦 A ce climat défavorable aux cours s'est ajouté l'annonce de la réouverture de l'oléoduc Keystone, qui achemine, ordinairement, environ 600.000 barils par jour de brut canadien vers les États-Unis.

L'opérateur de l'oléoduc, le groupe canadien TC Energy, a annoncé, dans la soirée de mercredi, la remise en service, "à capacité réduite", sur la partie qui relie Hardisty, dans la province canadien d'Alberta, à Wood River et Pakota, dans l'Illinois, dans le nord des États-Unis.

Une autre section, qui amène le brut canadien jusqu'au terminal de Cushing (Oklahoma), demeure elle fermée, car elle se situe en aval du lieu de la fuite, près de Washington, dans le nord du Kansas.

💲 Dernière banderille qui a achevé de faire vaciller l'or noir, l'appréciation du dollar, qui recueillait les fruits du ton résolu de la Fed, décidée à faire monter son taux plus haut l'an prochain.

L'essentiel des contrats sur le pétrole sont libellés en dollars, ce qui le rend sensible aux variations de la devise américaine.

(c) AFP

Commenter Fed, Bourse et réouverture d'un oléoduc font reculer le pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite