Menu
A+ A A-

Baisse de l’énergie : sacrifice de l’industrie

prix du petrole ParisParis: Le prix du pétrole est en recul de 17 $ sur un mois, un revers pour le secteur pétrolier. En dépit de la baisse du baril, les actions des sociétés pétrolières n’ont pas rendu les gains... 
L’indice S&P des explorateurs et producteurs de pétrole est toujours en hausse de 56 % pour l’année, même si le prix du baril revient au point mort sur la période.



Les actionnaires des sociétés pétrolières n’ont pas l’air de croire que la chute du pétrole va durer indéfiniment.

Le pétrole baisse comme l’ont fait les autres formes d’énergie au cours du mois dernier. Le prix du gaz naturel a chuté après les records de l’été. Le prix de l’électricité a aussi baissé, et a même plongé sous les 0 euros quelques instants.

À présent, le prix du gaz naturel remonte. Il affiche une hausse de 54 % sur un an, d’après l’indice d’Amsterdam.



Le coût du courant électrique a aussi entamé un rebond. Selon l’Epex, le prix du courant en France a grimpé de 100 euros à 411 euros le MWh, pour le courant de base, en seulement un mois.



Le sacrifice de l’industrie

L’effondrement des prix de l’énergie en novembre tient avant tout à une réduction de l’usage des énergies en Europe et ailleurs dans le monde.

Selon les chiffres du Financial Times, l’Europe utilise 24 % de gaz naturel en moins par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

D’où proviennent les économies ? Ce ne sont pas les bureaux ou les ménages. Ils continuent d’user de chauffage et d’électricité. Les entreprises gardent les lumières et ordinateurs allumés. Tout provient du ralentissement de l’industrie - aciéries, fabricants d’engrais, ou autres.

Le groupe national RTE rapporte que la consommation d’électricité, en France, recule de 6,5 %, par rapport à la norme entre 2014 et 2019, en précisant que la baisse de la consommation “est largement concentrée dans le secteur industriel”.

Or, selon les chiffres de 2020, l’industrie représente juste 18 % de la consommation de courant en France. La part de l’industrie dans la consommation européenne d’énergies est passée de 31 % à 27 % entre 2000 et 2019 (la consommation totale d’énergies dans le bloc a aussi baissé sur la période).

Déjà, les résultats des économies dans l’industrie touchent leurs limites. Les prix du gaz et de l’électricité remontent.

La chute du prix du baril provient aussi d’une baisse de la consommation. La baisse vient avant tout de Chine, plus gros importateur au monde de l’or noir. Les confinements ont réduit les déplacements en voiture, trajets en avion, et production des usines.



La suite pour l’industrie : plus de pénurie

Certains pensent que l’industrie peut rester à jamais en hibernation…

▶️ Bloomberg :
Peut-être que les prix de l’énergie ne sont tout simplement pas aussi importants à l’économie [...] qu’auparavant. L’économie des années 2020 est portée par les services, et elle est donc moins sensible aux prix de l’énergie que dans les années 1970, dominées par l’industrie.

Les gains en efficacité et la croissance des renouvelables signifient que l’énergie représente de moins en moins des budgets des ménages.
Les dirigeants semblent penser que l’industrie n’est pas d’une grande importance pour l’économie.

Ils donnent des énergies à prix subventionnés aux ménages. En même temps, ils limitent la capacité de produire plus de pétrole ou de gaz, dont les usines ont le plus besoin.

Par exemple, l’UE prévoit un plafonnement du prix du gaz pour 2023. Et elle a mis en place un embargo sur les importations de pétrole venant de Russie.

Au global, les sanctions et départs de multinationales de Russie cette année réduisent de 15 milliards $ les investissements dans la production de pétrole et de gaz, par rapport aux sommes prévues pour 2022.

Ces pertes en investissements s'ajoutent à des dizaines de milliards d’euros en déficit d'investissement dans le secteur à travers le monde.

Selon les analystes cités par S&P Global, les investissements des sociétés pétrolières en 2020 étaient inférieurs à la norme de 35 %. En 2021, ils étaient inférieurs de 23 %. Cette année, ils devraient être en baisse de 10 % environ.

Pourquoi les investissements ne démarrent-ils pas ? Les sociétés ont fait des bénéfices records cette année, rappelez-vous.

Une partie vient des obstacles à l’investissement et à la production. Les contrôles de prix en font partie.


▶️ FranceTVInfo :
L'exécutif de l'Union européenne propose un ‘mécanisme de correction du marché’ qui vise à interdire les transactions sur le marché du gaz européen si le prix du contrat dépasse notamment 275 euros/MWh pendant deux semaines.
Les particuliers ne paient pas le prix du marché de toute manière. La mesure nuit avant tout à l’industrie car elle l’empêche de payer le nécessaire pour avoir des provisions de gaz. Cela dissuade les producteurs, qui touchent moins que le prix de marché.

▶️ Irina Slav commente :
La question de si le plafonnement peut avoir de sévères conséquences inattendues demeure ouverte pour l’instant.
D’autre part, l’UE resserre les règles sur les émissions de carbone. Le coût d’un crédit-carbone est passé de 20 euros le contrat en 2020 à plus de 80 euros de nos jours.

L’industrie pâtit pour les hausses de prix, interventions dans le marché, et blocage de la production d’énergies… En dépit des sacrifices, l’énergie demeure sous tension. L’industrie n’a sans doute pas fini de souffrir de la pénurie.


Dossier gratuit sur le pétrole

L'auteur propose un dossier gratuit qui détaille pourquoi – et comment – les particuliers devraient investir dans le pétrole en ce moment.

Saisissez votre email et recevez le dossier complet. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

(c) Henry Bonner avec Prixdubaril.com

Commenter Baisse de l’énergie : sacrifice de l’industrie



    Communauté prix du baril


    Les notes d'Henry Bonner

    mardi 23 mai 2023

    Gaz naturel : rebond de la demande en 2023

    Analyse: Le prix du gaz plonge. La demande demeure en retrait. Selon Bruegel, à date de mars 2023, la France consomme 13 % de gaz de moins que la moyenne...

    mercredi 10 mai 2023

    🔎 Le pétrole absorbe les hausses de taux

    Analyse: Le pétrole souffre des risques à l’économie de la planète… mais profite d’un manque d’offre - en partie à cause des mesures contre la production.Les banques d’affaires avertissent que...

    vendredi 28 avril 2023

    🔎 Un nouvel “Opep vert” contre la production de barils

    Analyse: Les producteurs pétroliers tentent - depuis l’apparition du secteur pétrolier - de se concerter pour limiter la production, et ainsi augmenter le prix du baril.L’Opep représente seulement l’une des...

    samedi 15 avril 2023

    🔎 Perte de 100 milliards $ d’investissements : pétrole, énergie chers sur la dur…

    Analyse: La réalité revient au galop...Les faillites reprennent à la hausse, comme vous le verrez ci-dessous dans l'article.Les prix de l’énergie fournissent une raison de plus aux fermetures d’entreprises...

    mardi 07 mars 2023

    🔎 Pétrole : un gain de 6000 % détruit par l'inflation

    Analyse: Certaines des sociétés de pétrole qui créent le plus d’argent pour les actionnaires réussissent, non avec la découverte d’un gisement en particulier, ni la hausse du prix du baril...

    vendredi 03 mars 2023

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les...

    mercredi 15 février 2023

    🔎 Pétrole russe : vers moins de production

    Moscou: Le Kremlin annonce à présent des coupures de production. Suite à l’imposition d’un prix maximum sur le pétrole russe, le gouvernement russe annonce une baisse de production de 500.000...

    lundi 06 février 2023

    🔎 Prix du baril sous les 80 $ : accalmie de passage

    Le baril de pétrole a chuté de 4 dollars, au prix du Brent, dans la journée de vendredi. Il a baissé juste en-dessous des 80 $, et a peu bougé...

    samedi 04 février 2023

    🔎 Énergies : hausse de coûts, et moins de demande

    Paris: Le coût du gaz naturel continue sur sa chute, pour arriver à 57 euros le MWh, selon l’indice d’Amsterdam, soit bien en-dessous du pic de l’été dernier.

    Toutes les notes d'Henry Bonner

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 30 mai 2023 à 15:00

    ⛽️ Hausse des prix des carburants

    Paris: Selon les informations officielles du gouvernement, les prix des carburants ont connu une augmentation la semaine dernière. Cette tendance est en...

    mardi 30 mai 2023 à 12:55

    Le pétrole baisse en attendant la validation d'un accord sur…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, avant l'examen au Congrès de l'accord de dernière minute trouvé dimanche pour éviter le défaut...

    vendredi 26 mai 2023 à 20:55

    Le pétrole se reprend, le marché perturbé par les signaux co…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi vendredi après leur glissade de la veille, stimulés par la communication contrastée de...

    vendredi 26 mai 2023 à 12:15

    Le pétrole remonte, le risque de défaut américain s'amoindri…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi après une semaine volatile, des propos de dirigeants américains sur un accord à venir au...

    vendredi 26 mai 2023 à 11:40

    L'ex-ministre de l'énergie Russe prévoit un prix du Brent su…

    Moscou: Le vice-premier ministre russe, Alexandre Novak, a déclaré dans une interview publiée jeudi par Izvestiya que le prix du pétrole Brent...

    vendredi 26 mai 2023 à 11:10

    L'AG de TotalEnergies s'ouvre, sous pression des militants d…

    Paris: L'Assemblée générale des actionnaires de TotalEnergies s'est ouverte vendredi à Paris, sous pression des militants du climat, massés à l'extérieur, mais...

    jeudi 25 mai 2023 à 20:55

    Le pétrole décroche, la Russie écarte une nouvelle baisse de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement reculé jeudi, déprimés par les déclarations du vice-Premier ministre russe chargé de l'Energie...

    jeudi 25 mai 2023 à 12:40

    Le pétrole recule, l'inquiétude sur le plafond de la dette m…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi après trois séances consécutives de hausse, les risques pesant sur l'économie mondiale, notamment en cas...

    mercredi 24 mai 2023 à 21:15

    Le pétrole reste en hausse, aidé par la demande américaine f…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur ascension mercredi, toujours soutenus par les déclarations saoudiennes faisant craindre de nouvelles...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 22 mai 2023 L'écart entre les prix du baril et de l'essence est au plus haut depuis un mois aux États-Unis, ce qui constitue une incitation pour les raffineurs à transformer davantage de pétrole.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite