Menu
A+ A A-

La production de carburants d'aviation non-fossiles aura triplé en 2022

cours du petroleGenève: La production de carburants d'aviation d'origine non-fossile devrait au moins tripler cette année dans le monde, s'est félicitée mercredi la principale organisation de compagnies aériennes, qui comptent sur ces produits pour atteindre leurs objectifs environnementaux.
"La production de carburant d'aviation durable (sustainable aviation fuel, SAF, NDLR) atteindra au moins 300 millions de litres en 2022" contre 100 millions en 2021, a affirmé l'Association internationale du transport aérien (Iata).

"Des calculs plus optimistes estiment que la production totale pourrait atteindre 450 millions de litres" pour ces carburants, élaborés par exemple à partir de biomasse ou d'huiles usagées, a ajouté l'Iata, à l'occasion de "journées de presse" à son siège de Genève.

Encore embryonnaire, la production de SAF progresse très vite, puisqu'elle n'était que de 25 millions de litres en 2019, selon l'Iata. Une quantité infime par rapport aux quelque 413 milliards de litres de carburant d'aviation consommés cette année-là, selon les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie.

Pour l'Iata, qui fédère 300 compagnies revendiquant 83% du trafic aérien mondial, les carburants durables sont "au seuil d'une augmentation des capacités et de production exponentielle", avec en ligne de mire l'objectif intermédiaire de 30 milliards de litres par an en 2030.

L'Iata a adopté en 2021 l'ambition de "zéro émission nette" de CO2 pour le transport aérien à l'horizon 2050, entérinée en octobre dernier par les Etats représentés à l'ONU. Le secteur contribue actuellement à quelque 3% des émissions mondiales.

Pour parvenir à leur but, les compagnies comptent à 65% sur l'usage de SAF, le solde des réductions étant obtenu par de nouvelles technologies, dont l'avion à hydrogène, une optimisation des opérations au sol et dans les airs, et des compensations carbone.

Mais rendre disponible de telles quantités de carburant renouvelable nécessitera une montée en cadence vertigineuse des capacités de production: l'aviation consommerait 450 milliards de litres de SAF par an au milieu du siècle, selon les calculs de l'Iata.


Alors que des obligations d'incorporation de SAF sont en cours d'adoption, notamment en Europe, les compagnies utilisent actuellement "jusqu'à la dernière goutte" disponible de ces carburants, a noté le directeur général de l'Iata, Willie Walsh.

"Clairement, c'est un problème d'offre, et les forces du marché ne sont pas suffisantes pour le résoudre", a-t-il ajouté, en appelant les gouvernements à mettre en place des "incitations à la production" comparables à celles ayant dopé le développement des énergies renouvelables.

(c) AFP

Commenter La production de carburants d'aviation non-fossiles aura triplé en 2022


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite