Menu
A+ A A-

La crainte de la Fed lamine le pétrole, malgré embargo et plafonnement

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont joué aux montagnes russes lundi, la peur d'un nouveau durcissement de la politique monétaire américaine douchant la flambée consécutive à l'entrée en vigueur de l'embargo européen sur le pétrole russe.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en février, a lâché 3,37%, pour clôturer à 82,68 dollars. Il caracolait initialement dans le vert, prenant jusqu'à près de 4%, avant de basculer en négatif.

Même trajectoire pour le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en janvier, qui a gagné jusqu'à 3,42%, avant de finir en repli de 3,81%, 76,93 à dollars.

Le marché avait démarré sur les chapeaux de roue, dopé par l'entrée en vigueur, lundi, de l'embargo européen sur les livraisons de pétrole russe par la mer.

Quant aux livraisons russes vers d'autres destinations, transporteurs et assureurs européens, acteurs essentiels du marché, ne pourront y contribuer que si l'acheteur respecte un prix plafond, fixé à 60 dollars.

Selon la Bourse CME, le prix de l'Oural, principale référence du brut russe, était d'environ 64 dollars lundi, soit proche du plafond.

"Les sanctions européennes et le prix plafond vont vraisemblablement entraîner une perturbation des flux" commerciaux, ont commenté les analystes du cabinet Eurasia Group, dans une note, ce qui fait peser une incertitude sur le niveau de l'offre et encourage une hausse des prix.

Même si les importations européennes de pétrole russe avaient déjà fortement diminué, "les flux ne s'étaient complètement ajustés" vers d'autres destinations, ont-ils expliqué. En outre, "certains acheteurs vont rester prudents dans leurs achats de brut russe avant que les règles de transaction ne deviennent plus claires".


Les traders voyaient aussi un élément de soutien dans le maintien inchangé, dimanche, par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ de leur niveau de production, même si la rumeur d'une possible nouvelle réduction aura longtemps plané.

Mais, selon Phil Flynn, de Price Futures Group, l'élan a été brisé par un article du Wall Street Journal qui laissait entendre que la banque centrale américaine (Fed) pourrait continuer à relever son taux directeur plus longtemps que prévu par les opérateurs.

"Cela a renversé le marché", selon l'analyste. "On était concentré sur l'offre, qui est tendue, et les bonnes nouvelles de Chine, mais tout ça a été effacé par l'appréhension d'une Fed plus agressive dans ses hausses de taux", ce qui risquerait de freiner brutalement l'économie et d'asphyxier la demande de pétrole.

(c) AFP

Commenter La crainte de la Fed lamine le pétrole, malgré embargo et plafonnement


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite