Menu
A+ A A-

Les prix du pétrole tentent un rebond

cours du petroleParis: Les prix du pétrole tentaient mercredi un rebond, après avoir évolué de manière dispersée la veille. Alors que les stocks de brut américain ont nettement diminué, les investisseurs veulent croire en une possible réduction supplémentaire de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et une inflexion de la politique zéro-Covid du gouvernement chinois.
Vers 07h40, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de mer du Nord, dont le contrat échoit en janvier, se négociait à 83,87 dollars, en hausse de 1,01%, après avoir fléchi la veille de 0,19% à 83,03 dollars. Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en janvier, ils valaient 78,95 dollars, soit un gain de 0,96%, après avoir rebondi mardi de 1,24% à 78,20 dollars.

Les prix à terme du brut américain affichaient une quatrième journée de hausse d'affilée, soutenus notamment par un rapport indiquant une forte baisse des stocks d'or noir américains, tandis qu'une réunion imminente de l'OPEP+ alimentait les craintes de nouvelles réductions de la production. Selon les données de l'American Petroleum Institute (API), les réserves de pétrole ont diminué de près de 8 millions de barils la semaine dernière aux États-Unis, dépassant de loin les attentes d'un tassement de 2,487 millions de barils et faisant suite à un repli de 4,819 millions de barils la semaine précédente.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui se réunit le 4 décembre prochain avec ses alliés de l'OPEP+ va procéder à une nouvelle évaluation de la situation et les spéculations quant à une décision de réduction de la production destinée à contrer la faiblesse du marché prennent de l'ampleur, notent les observateurs.

Mais la tendance a molli après l'annonce que le rassemblement du cartel de dimanche prochain prendrait finalement la forme d'une visioconférence, en lieu et place d'une réunion en personne, comme prévu initialement. "Cela augmente la probabilité qu'ils ne changent rien" à leur quota de production, a estimé Robert Yawger, de Mizuho, interrogé par l'AFP. Selon des membres du cartel, cités par le Wall Street Journal sous couvert d'anonymat, le groupe s'orienterait bien vers un statu quo.

Si ce bémol est de nature à calmer la hausse de l'or noir, certains experts observent que des opérateurs spéculatifs s'engouffrent dans la brèche, à l'achat, dès le début d'un fléchissement, ce qui donne un coup de fouet aux prix. Outre ces éléments, l'approche de l'entrée en vigueur de l'embargo européen sur le pétrole russe contribuait à maintenir le marché sous tension.

Malgré plusieurs semaines de discussions, l'Union européenne n'a pas encore dégagé de consensus concernant le prix plafond qui doit être appliqué aux exportations russes, corollaire de l'embargo. "S'ils ne parviennent pas à s'entendre" sur un prix, "ce serait un facteur de baisse des cours car cela permettrait à la Russie de continuer à vendre à la Chine et l'Indesans aucune contrainte", a fait valoir Robert Yawger.

Mais en cas d'accord, la combinaison de l'embargo et du plafonnement "entraîneront une tension notable du marché début 2023", ont prévenu, dans une note, les analystes de Commerzbank, qui voient le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. remonter jusqu'à 95 dollars.


Du côté de la demande, les prix du pétrole étaient soutenus par des informations selon lesquelles la Chine encouragerait la vaccination de ses personnes âgées, dans un contexte de pression croissante sur le premier importateur mondial de pétrole brut pour qu'il poursuive la réouverture de son économie à la suite de vastes manifestations. L'espoir d'une amélioration de la situation sanitaire en Chine demeure, après les manifestations qui ont pressé le gouvernement d'assouplir les restrictions, commente Edward Moya, analyste d'Oanda.

Pour la première fois depuis plusieurs semaines, le nombre de nouveaux cas de coronavirus enregistrés en Chine a diminué mardi sur 24 heures, pour repasser en dessous de 40'000 (38'421), selon la Commission nationale de la santé (NHC) chinoise. Par ailleurs, la NHC s'est engagée publiquement à accélérer la vaccination des personnes de 60 ans et plus.

(c) AFP

Commenter Les prix du pétrole tentent un rebond


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite