Menu
A+ A A-

Les prix du pétrole tentent un rebond

cours du petroleParis: Les prix du pétrole tentaient mercredi un rebond, après avoir évolué de manière dispersée la veille. Alors que les stocks de brut américain ont nettement diminué, les investisseurs veulent croire en une possible réduction supplémentaire de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et une inflexion de la politique zéro-Covid du gouvernement chinois.
Vers 07h40, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de mer du Nord, dont le contrat échoit en janvier, se négociait à 83,87 dollars, en hausse de 1,01%, après avoir fléchi la veille de 0,19% à 83,03 dollars. Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en janvier, ils valaient 78,95 dollars, soit un gain de 0,96%, après avoir rebondi mardi de 1,24% à 78,20 dollars.

Les prix à terme du brut américain affichaient une quatrième journée de hausse d'affilée, soutenus notamment par un rapport indiquant une forte baisse des stocks d'or noir américains, tandis qu'une réunion imminente de l'OPEP+ alimentait les craintes de nouvelles réductions de la production. Selon les données de l'American Petroleum Institute (API), les réserves de pétrole ont diminué de près de 8 millions de barils la semaine dernière aux États-Unis, dépassant de loin les attentes d'un tassement de 2,487 millions de barils et faisant suite à un repli de 4,819 millions de barils la semaine précédente.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui se réunit le 4 décembre prochain avec ses alliés de l'OPEP+ va procéder à une nouvelle évaluation de la situation et les spéculations quant à une décision de réduction de la production destinée à contrer la faiblesse du marché prennent de l'ampleur, notent les observateurs.

Mais la tendance a molli après l'annonce que le rassemblement du cartel de dimanche prochain prendrait finalement la forme d'une visioconférence, en lieu et place d'une réunion en personne, comme prévu initialement. "Cela augmente la probabilité qu'ils ne changent rien" à leur quota de production, a estimé Robert Yawger, de Mizuho, interrogé par l'AFP. Selon des membres du cartel, cités par le Wall Street Journal sous couvert d'anonymat, le groupe s'orienterait bien vers un statu quo.

Si ce bémol est de nature à calmer la hausse de l'or noir, certains experts observent que des opérateurs spéculatifs s'engouffrent dans la brèche, à l'achat, dès le début d'un fléchissement, ce qui donne un coup de fouet aux prix. Outre ces éléments, l'approche de l'entrée en vigueur de l'embargo européen sur le pétrole russe contribuait à maintenir le marché sous tension.

Malgré plusieurs semaines de discussions, l'Union européenne n'a pas encore dégagé de consensus concernant le prix plafond qui doit être appliqué aux exportations russes, corollaire de l'embargo. "S'ils ne parviennent pas à s'entendre" sur un prix, "ce serait un facteur de baisse des cours car cela permettrait à la Russie de continuer à vendre à la Chine et l'Indesans aucune contrainte", a fait valoir Robert Yawger.

Mais en cas d'accord, la combinaison de l'embargo et du plafonnement "entraîneront une tension notable du marché début 2023", ont prévenu, dans une note, les analystes de Commerzbank, qui voient le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. remonter jusqu'à 95 dollars.


Du côté de la demande, les prix du pétrole étaient soutenus par des informations selon lesquelles la Chine encouragerait la vaccination de ses personnes âgées, dans un contexte de pression croissante sur le premier importateur mondial de pétrole brut pour qu'il poursuive la réouverture de son économie à la suite de vastes manifestations. L'espoir d'une amélioration de la situation sanitaire en Chine demeure, après les manifestations qui ont pressé le gouvernement d'assouplir les restrictions, commente Edward Moya, analyste d'Oanda.

Pour la première fois depuis plusieurs semaines, le nombre de nouveaux cas de coronavirus enregistrés en Chine a diminué mardi sur 24 heures, pour repasser en dessous de 40'000 (38'421), selon la Commission nationale de la santé (NHC) chinoise. Par ailleurs, la NHC s'est engagée publiquement à accélérer la vaccination des personnes de 60 ans et plus.

(c) AFP

Commenter Les prix du pétrole tentent un rebond



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    mercredi 10 juillet 2024 à 21:36

    Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une...

    mercredi 10 juillet 2024 à 17:10

    🛢️ USA: nouvelle baisse des stocks de pétrole, les raffineri…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut se sont de nouveau contractés la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'Agence...

    mercredi 10 juillet 2024 à 16:10

    🛢️ L'Opep table toujours sur une progression de la demande d…

    Paris: La demande de pétrole devrait encore continuer d'augmenter en 2024, indique mercredi le rapport mensuel de l'Opep, le cartel des pays...

    mercredi 10 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole monte légèrement après les premières données sur …

    Londres: Les prix du brut montaient légèrement mercredi, poussés par les premiers chiffres hebdomadaires sur les stocks américains de brut faisant état...

    mardi 09 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole en repli après le patron de la Fed et la tempête …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fléchi mardi, après le passage de la tempête Béryl qui a fait moins de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite