Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit, incertitude autour de l'Opep

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole sont repartis de l'avant mardi, stimulés par l'incertitude qui règne autour de la stratégie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), et à l'approche de l'entrée en vigueur de l'embargo européen sur le brut russe.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en janvier, a gagné 1,04%, pour clôturer à 88,36 dollars.

Le prix du West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en janvier, a lui pris 1,13%, à 80,95 dollars.

"Les prix du brut continuent à rebondir après le démenti saoudien, hier, d'un possible relèvement de la production de l'OPEP+", soit l'OPEP et ses alliés de l'accord OPEP+, a commenté Edward Moya, d'Oanda, dans une note.

Le ministre de l'Energie saoudien Abdelaziz ben Salmane avait réfuté lundi l'information du Wall Street Journal faisant état de discussions autour d'une possible hausse des volumes produits par le cartel, allant jusqu'à 500.000 barils par jour.

"Le fait que les prix du pétrole aient chuté de 10 dollars la semaine dernière me fait penser que l'OPEP va laisser sa production inchangée" et non la relever lors de sa prochaine réunion, le 4 décembre, a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Cela ne me surprendrait pas non plus qu'ils essayent de réduire une nouvelle fois leur production", poursuit l'analyste. Le groupe avait annoncé, début octobre, une baisse de ses volumes de deux millions de barils par jour à compter de novembre.

"Le récent décrochage des prix a été excessif, selon nous", ont fait valoir les analystes de Commerzbank, dans une note. "Le marché devrait se tendre de façon notable avec la réduction de la production de l'OPEP+ (décidée en octobre) et l'entrée en vigueur de l'embargo contre la Russie."


Selon le Wall Street Journal, les États-Unis et leurs partenaires européens espèrent parvenir à un accord dès mercredi pour définir le prix plafond appliqué aux exportations de pétrole russe.

Ce mécanisme, promu par les États-Unis, permettrait aux Russes de continuer à exporter leur or noir et échapper ainsi à l'embargo européen, pour peu qu'ils ne le vendent pas au-delà d'un certain prix, autour de 60 dollars selon le Wall Street Journal.

Les opérateurs "attendent de voir à quel niveau va se situer ce prix et quel effet cela aura sur le marché", selon Andy Lipow.

A la veille de la publication de l'état des stocks américains aux États-Unis, les analystes tablent sur une nouvelle contraction sensible, qui offrirait un soutien supplémentaire aux cours.

"Ce ne serait pas vraiment une surprise parce que les raffineurs en ont fini avec la période de maintenance et les marges sur l'essence et le gazole sont tellement bonnes qu'ils vont vouloir tourner à pleine capacité", estime Andy Lipow.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit, incertitude autour de l'Opep



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite