Menu
A+ A A-

Le pétrole WTI clôture en baisse de près de 5%, plus bas depuis un mois et demi

cours du petroleCours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a chuté de près de 5% jeudi pour descendre à son plus bas niveau depuis un mois et demi, sur un marché de plus en plus préoccupé par l'affaiblissement de la demande.
Le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en décembre a lâché 4,61%, pour clôturer à 81,64 dollars, son plus bas niveau en clôture depuis fin septembre.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, avec échéance en janvier, a lui abandonné 3,31% et terminé à 89,78 dollars, sous les 90 dollars pour la première depuis début octobre.

"Tout vient de la demande", a commenté Daniel Ghali, de TD Securities, évoquant le regain du Covid-19 en Chine.

La Commission nationale de la santé (NHC) a fait état jeudi de 20.888 nouveaux cas de coronavirus en Chine, au plus haut depuis avril.

Le principal foyer se trouve toujours dans la province de Guangdong, qui pèse plus de 40% des nouvelles infections constatées, et sa capitale, Guangzhou, quatrième plus grande ville de Chine et objet de restrictions depuis plusieurs jours.

Daniel Ghali a également cité les chiffres de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui ont montré mercredi un essoufflement de la demande de produits raffinés aux États-Unis, en particulier pour l'essence, le gazole et le fioul domestique.

Pour Bill O'Grady, de Confluence Investment, ce nouveau repli de l'or noir a été encouragé par le raffermissement du dollar, malmené depuis plusieurs jours.


L'analyste a aussi mentionné les déclarations "plutôt offensives" de deux membres de la banque centrale américaine (Fed).

Mercredi, la présidente de l'antenne de Kansas City (Missouri), Esther George, avait dit craindre qu'il ne faille en passer par un fort ralentissement de l'économie pour juguler l'inflation.

Jeudi, le président de l'antenne de St. Louis, James Bullard, a jugé qu'il pourrait être nécessaire de relever le taux directeur de la Fed jusqu'à 7%, alors que les opérateurs le voyaient jusqu'ici stopper sa course autour de 5%.
"Plus ils sont agressifs, plus la probabilité d'une récession apparaît forte" a prévenu Bill O'Grady.
Aux inquiétudes liées à la demande s'ajoute, selon Daniel Ghali, la montée en régime du Kazakhstan "qui pourrait même être capable de compenser à lui seul la baisse de production de l'OPEP+".

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ avaient annoncé une baisse de leur production de deux millions de barils par jour, avec effet début novembre.

Pour l'analyste, le relèvement des volumes exportés par le Kazakhstan ne représente cependant qu'un "ajustement", qui ne devrait pas peser sur le marché à moyen terme. "Nous continuons de penser que l'offre", sous contrainte, "assure aux prix un plancher" qui devrait empêcher une dégringolade plus marquée.

Pour Bill O'Grady, la récente chute d'un missile en Pologne a rappelé "quel type de risques existent" aujourd'hui, liés à la guerre en Ukraine.
(c) AFP

Commenter Le pétrole WTI clôture en baisse de près de 5%, plus bas depuis un mois et demi



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite