Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit son repli jeudi

cours du petroleParis: Les cours du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir fléchi la veille suite à la chute mardi soir d'un missile en Pologne, finalement attribuée à la défense antiaérienne ukrainienne par plusieurs responsables. L'affaiblissement des perspectives de la demande reprenait le dessus, après l'apaisement relatif des tensions géopolitiques, les investisseurs s'inquiétant à nouveau de la morosité des perspectives économiques.
Peu avant 08h00, le baril Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier abandonnait 0,60% à 92,30 dollars, après avoir cédé plus de 1% la veille au soir à 92,86 dollars. Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en décembre, ils se négociaient à 84,89 dollars, en baisse de 0,81%, après avoir chuté de 1,53% à 85,59 dollars mercredi en soirée.

Après la chute mardi soir d'un missile dans un village polonais proche de frontière ukrainienne, le président de la Pologne, Andrzej Duda, a jugé mercredi "hautement probable" qu'il s'agisse d'un projectile utilisé par l'Ukraine comme défense antiaérienne contre les attaques russes. Un scénario par la suite validé par l'Otan et la Maison Blanche.

Ces éclaircissements ont sans doute déclenché des ventes sur le marché de l'or noir, a expliqué Andrew Lebow, de Commodity Research Group, même si le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé mercredi que le missile était russe. Les négociants sont en revanche restés de marbre face à l'annonce que les stocks commerciaux de brut américains avaient diminué beaucoup plus que prévu la semaine dernière, soit de 5,4 millions de barils, contre 1,9 million attendu.

"J'imaginais le marché faire mieux que ça" et se reprendre après cette publication, théoriquement de nature à soutenir les cours car elle témoigne d'un appétit renforcé pour le brut américain, a réagi Andrew Lebow. Mais le rapport a également montré un ralentissement de la demande d'essence, de gazole et de fioul domestique aux États-Unis, ainsi qu'une hausse des stocks correspondants.

Ces signaux d'une demande molle de produits raffinés "ont pris le dessus", selon Andrew Lebow, dans un contexte d'appréhension quant à un possible ralentissement de la demande mondiale, sur fond de conjoncture économique dégradée. "Le marché se concentre sur les éléments qui poussent à la baisse, comme les mauvaises données macroéconomiques en Chine et la demande", a estimé Matt Smith, de Kpler, interrogé par l'AFP.

⤵ Récession attendue aux États-Unis

la banque JPMorgan a averti que les États-Unis entreront en légère récession l'année prochaine en raison de la hausse rapide des taux. La Chine pour sa part continue à se débattre avec l'augmentation des cas de Covid, qui assombrit les perspectives de la demande du plus grand importateur mondial d'or noir.

Du côté de l'offre, les flux dans l'oléoduc Druzhba, qui achemine le pétrole russe vers la Hongrie, ont repris après une brève panne d'électricité. Mais la prudence reste de mise quant aux perspectives d'approvisionnement, l'Union européenne devant interdire dès le mois prochain les flux de brut russe, tandis que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) devrait maintenir une offre serrée.


L'annonce qu'un pétrolier avait été touché mardi par un projectile, attribué à l'Iran par Washington, au large de la côte d'Oman, n'a pas davantage aidé les cours à se raffermir. Pour Andrew Lebow, le marché pourrait aussi pâtir d'un retrait d'opérateurs spéculatifs, qui s'étaient massivement positionnés à la hausse depuis plusieurs semaines, mais se sont lassés d'attendre un envolée qui n'est jamais venue.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit son repli jeudi



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite