Menu
A+ A A-

Le pétrole Brent approche de nouveau des 100 dollars, grâce à la Chine

cours du petroleCours de clôture: Le baril de Brent de la mer du Nord, variété européenne de référence pour le pétrole, a terminé vendredi en forte hausse et approché le seuil symbolique de 100 dollars, sur un marché enthousiaste à l'idée d'un possible assouplissement de la politique anti-Covid en Chine.
Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pour livraison en janvier a bondi de 4,11%, pour clôturer à 98,57 dollars. En séance, il est monté jusqu'à 98,72 dollars, au plus haut depuis près de quatre semaines.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en décembre, il a pris 5,03%, à 92,61 dollars.

Pour Bart Melek, de TD Securities, l'envolée des cours, vendredi, est liée aux anticipations d'un relâchement des restrictions sanitaires en Chine.

Les rumeurs qui circulaient depuis plusieurs jours déjà ont été amplifiées par des déclarations de l'ancien chef épidémiologiste du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Zeng Guang.

Selon l'agence Reuters, le scientifique a affirmé qu'une nouvelle politique sanitaire allait être mise en place dans les 5 à 6 mois, sans indiquer d'où lui venait cette information.

"La situation évolue" et la politique zéro-Covid de la Chine "va aussi connaître des changements majeurs", selon des propos de Zeng Guang lors d'une conférence organisée par Citigroup, rapportés par Reuters.

"Cela impliquerait que nous allons avoir une demande plus forte de Chine", a commenté Bart Melek, qui a néanmoins estimé que la réaction du marché était excessive.


"Même si on lève les restrictions en Chine", cela reste une économie "qui est en difficulté" et en proie à un ralentissement marqué, a expliqué l'analyste.

Le repli du dollar, après un rapport sur l'emploi américain mitigé, a aussi soutenu les prix, la plupart des contrats sur le pétrole étant libellés dans cette devise.

Pour Phil Flynn, de Price Futures Group, la ruade du brut est aussi "un désavoeu du plafonnement du (prix du) pétrole (russe) qui se met en place".

Le G7 entend finaliser "dans les semaines à venir" ce mécanisme, sur lequel il travaille depuis plus de quatre mois, ont indiqué vendredi les ministres des Affaires étrangères du groupe dans un communiqué commun.

Il prévoit de ne laisser la Russie exporter que du pétrole vendu en-dessous de ce seuil, qui doit se situer entre le coût de revient et le prix du marché, pour limiter les profits russes sur le commerce de l'or noir.

"Le marché sent que cela ne va pas résoudre le problème, (...) que cette idée va être un échec", a ajouté Phil Flynn.

"Si (le président russe Vladimir) Poutine pense que ce prix-là n'est pas bon, il ne va pas vendre" de pétrole, "et sur un marché déjà tendu, cela va faire grimper les prix", anticipe l'analyste.

La mesure pourrait également, selon lui, froisser l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+, qui pourraient ainsi envisager une nouvelle réduction de leur production.

(c) AFP

Commenter Le pétrole Brent approche de nouveau des 100 dollars, grâce à la Chine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite