Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, inquiet pour la demande sur fond de resserrement monétaire

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi, influencés par des signes de freinage de l'économie mondiale et la volonté affichée de la banque centrale américaine (Fed) de poursuivre son resserrement monétaire.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a terminé en baisse de 1,54%, à 94,67 dollars.

Le prix du West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en décembre, a lui cédé 2,03%, à 88,17 dollars.

"Le pétrole fait face à un affaiblissement de la conjoncture économique et à un regain du dollar", a commenté Edward Moya, d'Oanda, dans une note.

L'analyste a notamment évoqué les mauvaises nouvelles venues de Chine, où l'indice composite d'activité Caixin PMI a affiché un recul en octobre par rapport à septembre. Le Canada et le Royaume-Uni ont aussi publié de mauvais indicateurs macroéconomiques.

"Le resserrement monétaire des banques centrales est en train d'écraser l'activité économique", a prévenu Edward Moya, en référence à la décision de la Réserve fédérale, mercredi, et de la Banque d'Angleterre, jeudi, de relever leur taux directeur de 0,75 point de pourcentage chacun.

"La demande va ralentir", anticipe Mark Waggoner, d'Excel Futures. "C'est pour cela que les Saoudiens ont voulu réduire leur production" et ont amené le cartel OPEP+ à une contraction de deux millions de barils par jour ce mois-ci.

L'analyste voit ainsi le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. descendre jusqu'à 76,50 dollars le baril autour du tournant de l'année civile.


Il n'exclut pas une nouvelle diminution des quotas de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés de l'accord OPEP+, "si la demande décélère vraiment". La prochaine réunion de l'OPEP est prévue le 4 décembre.

"Les risques d'un atterrissage brutal (de l'économie mondiale) augmentent tandis que le marché physique (de l'or noir) se tend, et ces courants opposés brouillent l'horizon pour de nombreux opérateurs", considère Daniel Ghali, de TD Securities.

Pour Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report, les éléments de soutien aux cours restent nombreux et expliquent que les cours n'aient plié que modestement jeudi.

Il a notamment insisté sur les tensions qui agitent le marché des produits raffinés aux États-Unis du fait de stocks anormalement bas, en particulier sur la côte Est.

⛽️ Le prix de l'essence et du gazole au détail ont recommencé à monter ces derniers jours, après plusieurs mois de contraction. Quant au fioul domestique, il a pris plus de 5% jeudi sur le marché à terme.

"J'ai des clients qui se couvrent en conséquence" contre un possible coup de chaud des produits raffinés, a expliqué Stephen Schork, quitte à faire eux-mêmes monter les prix.

🇬🇧 Si l'embargo européen à venir sur les exportations de pétrole russe, prévu pour prendre effet le 5 décembre, offre un support au marché, les opérateurs ont fait peu de cas de l'annonce du gouvernement britannique, jeudi, dans le cadre du projet de plafonnement des prix.

Le Royaume-Uni entend ainsi interdire aux navires et assureurs de participer au transport de pétrole russe si celui-ci est vendu à un prix supérieur au plafond pré-déterminé.
"Je ne vois pas ce projet de plafonnement fonctionner" a commenté Stephen Schork.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, inquiet pour la demande sur fond de resserrement monétaire


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite