Menu
A+ A A-

Matières premières : La Pologne fusionne pétrole, gaz et électricité dans le géant Orlen

cours du petroleVarsovie: La Pologne poursuit la consolidation de son secteur de l'énergie avec la fusion effective depuis mercredi du premier groupe pétrolier PKN Orlen avec la plus grande société gazière du pays, PGNiG, tous deux contrôlés par l'Etat.
Le groupe Orlen, dont le nouveau géant conservera le nom, a précisé que la fusion venait d'être formellement inscrite aux registres des entreprises.

"Aujourd'hui, nous avons bâti le plus grand groupe industriel d'Europe centrale, parmi les plus grands d'Europe et 155e du monde en terme de chiffre d'affaires" possible de 400 milliards de zlotys (84 milliards de francs), s'est félicité sur Twitter le patron d'Orlen, Daniel Obajtek.

Auparavant, ce groupe détenu à 31,14% par l'Etat polonais, avait déjà fusionné avec son principal rival local Lotos et la société polonaise d'électricité Energa, dans le cadre d'un plan de consolidation du secteur de l'énergie décidé avant la guerre en Ukraine.

Selon M. Obajtek, grâce à ces opérations, "nous créons le potentiel pour réaliser des investissements en milliards qui vont renforcer la sécurité et l'indépendance énergétique de l'Europe centrale".

La fusion a obtenu un feu vert conditionnel de l'Office national de la Concurrence UOKiK, obligeant le PGNiG à renoncer au contrôle de son unité de stockage de gaz polonaise.

La fusion s'est effectuée via l'acquisition de tous les actifs de PGNiG par PKN Orlen, en échange des nouvelles actions dans le capital social augmenté de ce dernier.

PKN Orlen est le champion polonais dans la production de pétrole, son transport, le raffinage, la vente en gros et en détail, ainsi que dans le secteur de l'électricité. Il est également présent en Allemagne, en République tchèque, en Slovaquie, en Hongrie et en Lituanie.


Présent dans la production, l'importation, le stockage, la distribution et la vente de gaz, le PGNiG --détenue à 71,88% par l'Etat polonais-- était le plus grand grossiste et détaillant en approvisionnement en énergie de Pologne.

(c) AFP

Commenter Matières premières : La Pologne fusionne pétrole, gaz et électricité dans le géant Orlen


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite