Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse, entraîné par Chine et dollar

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole se sont encore repliés lundi, lestés par la remontée du dollar ainsi que les craintes de ralentissement économique en Chine et de l'impact de nouvelles restrictions sanitaires strictes toujours en vigueur.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'était le dernier jour de cotation, a cédé 0,98%, pour clôturer à 94,83 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois, a lui perdu 1,55%, à 86,53 dollars.

"Après deux semaines consécutives de gains soutenus par les exportations record de pétrole américain la semaine dernière, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. sont sous pression", commente Victoria Scholar, de Interactive Investor.

"Les restrictions liées au Covid-19 en Chine s'élargissent, ce qui suscite des inquiétudes quant au ralentissement de la demande de la deuxième économie mondiale", grande consommatrice de pétrole, poursuit l'analyste.

La Chine est la dernière grande économie à appliquer une politique anti-Covid rigoureuse, qui implique des confinements à répétition, dont plusieurs sont actuellement en cours.

Et ce, "malgré son impact négatif sur l'économie chinoise, avec des signes clairs d'un ralentissement qui se dessine déjà", insiste Victoria Scholar.

L'activité manufacturière en Chine s'est de nouveau contractée en octobre après un bref rebond en septembre, en raison des restrictions sanitaires qui pénalisent l'activité, selon des chiffres officiels publiés lundi.


La hausse du billet vert pesait également sur le brut, qui s'échange en dollar. Son appréciation réduit le pouvoir d'achat des investisseurs utilisant des devises étrangères, et donc la demande.

"Les cours avaient monté la semaine dernière grâce au recul du dollar et là, il rebondit, donc ça pèse sur les prix", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

Malgré le poids de la Chine et du dollar, l'or noir résistait, notamment grâce à l'escalade rhétorique entre les États-Unis et l'Arabie saoudite.

"Nous n'avons de compte à rendre à personne qu'à nous-mêmes", a clamé le prince Abelaziz ben Salmane, ministre saoudien de l'Energie, dont le pays est considéré comme le plus influent de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), lors d'une conférence à Abou Dhabi, lundi.

La réduction de production de deux millions de barils par jour décidée en début de mois par l'OPEP et ses alliés de l'accord OPEP+ doit prendre effet à compter de mardi.

Les prix de l'énergie doivent être fixés à un niveau qui permette à l'économie de croître, faute de quoi "ils vont accélérer un retournement de la conjoncture économique", ce qui ferait chuter la demande de pétrole, a répondu Amos Hochstein, conseiller du président américain Joe Biden sur les questions d'énergie.

Les cours du pétrole étaient aussi stimulés par les déclarations de Joe Biden, qui a demandé aux groupes énergétiques de baisser leurs prix et d'augmenter leur production, faute de quoi il suggère au Congrès d'imposer une taxe exceptionnelle sur les superprofits.

"Cela suscite la consternation", selon John Kilduff, pour qui "cela ne peut que faire monter les cours, parce que la réaction (des groupes pétroliers à une taxe) serait de ralentir l'exploration et le forage. Et c'est aussi une nouvelle attaque contre l'industrie."

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse, entraîné par Chine et dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite