Menu
A+ A A-

Le pétrole en berne, sapé par la perspective d'une nouvelle utilisation des réserves américaines

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement reflué mardi après que plusieurs médias ont annoncé une nouvelle ponction des réserves stratégiques américaines de brut, réponse du gouvernement Biden à la réduction annoncée de la production du cartel OPEP+.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre est descendu de 1,73%, pour clôturer à 90,03 dollars.

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en novembre, a lui chuté de 3,08%, à 82,82 dollars.

Plusieurs médias américains ont rapporté que le président américain Joe Biden allait puiser entre 10 et 15 millions de barils supplémentaires dans les réserves stratégiques du pays (SPR).

Sollicités par l'AFP, la Maison Blanche s'est refusée à tout commentaire et le ministère de l'Energie n'a pas donné suite.

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a simplement indiqué que le chef de l'Etat ferait "une annonce demain", sans plus de précision.

Ce volume supplémentaire représenterait la dernière tranche du programme annoncé par Joe Biden au printemps et qui prévoyait l'utilisation de 180 millions de barils de pétrole tirés des réserves sur une durée de six mois.

Selon un décompte du ministère de la Justice publié mi-septembre, quelque 165 millions de barils avaient été pompés ou devaient l'être d'ici novembre.

"Ca a été un important catalyseur aujourd'hui pour les prix", a commenté John Kilduff, d'Again Capital, "car ils avaient plutôt parlé récemment de racheter du pétrole" pour reconstituer les réserves stratégiques, "ce qui avaient contribué à soutenir les prix".

Selon le Wall Street Journal, le gouvernement américain avait proposé à l'Arabie saoudite d'acquérir du brut sur le marché si les prix tombaient à 75 dollars le baril pour reconstituer ses réserves stratégiques.

L'offre visait à convaincre le royaume, ainsi que l'ensemble de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+, de ne pas réduire leur production, en vain.


Outre le programme exceptionnel annoncé au printemps par Joe Biden, une loi votée par le Congrès prévoyait déjà la cession de 26 millions de barils sur l'année fiscale 2023, qui court d'octobre 2022 à septembre 2023.

Depuis début septembre 2021, les États-Unis ont extrait plus de 212 millions de barils des SPR, qui sont au plus bas depuis juin 1984.

Pour John Kilduff, Joe Biden cherche là à gagner du temps jusqu'au scrutin législatif du 8 novembre, en évitant une remontée du brut mais surtout du prix l'essence, un marqueur fort pour les automobilistes américains.

Quant au repli du jour pour les cours du pétrole, il s'explique également par "les confinements en Chine et le report de la publication du PIB chinois" pour le troisième trimestre, attendu mardi, "ce qui renforce les inquiétudes sur l'économie et la demande de pétrole. Cela suffit à compenser les craintes sur l'offre, y compris liées à l'OPEP", a expliqué John Kilduff.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en berne, sapé par la perspective d'une nouvelle utilisation des réserves américaines



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite