Menu
A+ A A-

Ryad défend sa politique pétrolière face aux critiques américaines

Pétrole en Arabie SaouditeRyad: L'Arabie saoudite a de nouveau défendu la décision "purement économique" des pays exportateurs de pétrole de réduire la production, se disant "stupéfaite" des accusations de connivence politique avec la Russie, venant surtout du puissant partenaire américain.
Le 5 octobre, l'OPEP+ (les 13 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) menés par l'Arabie saoudite et leurs 10 partenaires conduits par la Russie) a décidé de sabrer ses quotas de production, afin de soutenir les prix du brut qui étaient en train de baisser.

Une augmentation des cours aiderait aussi à garnir les caisses de la Russie, qui compte sur ses ventes d'hydrocarbures pour financer sa guerre en Ukraine, pays qu'elle a envahi en février.

Les États-Unis ont averti qu'il y aurait des "conséquences" à la décision de l'OPEP+ et a reproché aux Saoudiens de fournir ainsi à la Russie un "soutien économique" mais aussi "moral et militaire".

"Nous sommes stupéfaits par les accusations selon lesquelles le royaume se tient aux côtés de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine", a écrit dimanche soir sur Twitter le ministre saoudien de la Défense, Khaled ben Salmane.

Selon lui, la décision de l'OPEP+ "a été prise à l'unanimité" et pour des "raisons purement économiques".

"L'Iran est également membre de l'OPEP, cela signifie-t-il que le royaume se range également du côté de l'Iran ?", a-t-il ironisé. Téhéran et Ryad sont les deux grands rivaux du Moyen-Orient.

Le roi Salmane lui-même a défendu la "stratégie énergétique" de son pays et son "rôle central" au sein de l'OPEP+, lors d'une allocution dimanche soir, diffusée par les médias officiels.

Il a souligné qu'il s'agissait de "soutenir la stabilité et l'équilibre des marchés mondiaux".

Interrogé lundi sur CNN, le porte-parole de l'ambassade saoudienne à Washington, Fahad Nazer, a également souligné le caractère économique de la décision du cartel, dictée "strictement par les fondamentaux du marché".

Le diplomate saoudien a souligné l'importance des relations saoudo-américaines, rappelant que les deux pays avaient coopéré pour repousser l'invasion Irakienne du Koweït en 1990 et, plus récemment, pour combattre le groupe jihadiste de l'Etat islamique.

"Nous considérons certainement les États-Unis comme notre partenaire le plus solide. Cela est le cas depuis 80 ans", a déclaré Fahad Nazer. "Et c'est de loin notre partenariat stratégique le plus important", a-t-il ajouté.


Partenaires des États-Unis et proches alliés de l'Arabie saoudite dans le Golfe, Bahreïn et les Emirats arabes unis ont également défendu la décision de l'OPEP+.

Le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a annoncé dimanche sur CNN que le président américain Joe Biden n'avait "aucune intention" de rencontrer le prince héritier Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto de l'Arabie saoudite, au sommet du G20 en novembre en Indonésie.

Selon lui, M. Biden veut "réévaluer" les relations avec les Saoudiens "parce qu'ils ont pris le parti de la Russie contre les intérêts du peuple américain".

(c) Afp

Commenter Ryad défend sa politique pétrolière face aux critiques américaines



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    mardi 30 janvier 2024

    🇸🇦 L'Arabie saoudite revient sur son projet d'augmenter sa c…

    Ryad: L'Arabie saoudite a demandé à sa compagnie nationale Aramco de maintenir sa capacité de production de pétrole à 12 millions de...

    mardi 12 décembre 2023

    🌍 Au dernier jour de la COP28, bras de fer sur les énergies …

    Dubaï (Emirats arabes unis): La centaine de pays en faveur d'une sortie des énergies fossiles, dont ceux de l'Union européenne et de...

    jeudi 07 décembre 2023

    🛢️ La Russie et l'Arabie Saoudite exhortent l'Opep+ à se joi…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman ont appelé jeudi tous les membres de l'Opep+...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    vendredi 02 février 2024

    ExxonMobil et Chevron: résultats en baisse dans le sillage d…

    New York: Les géants américains du pétrole et du gaz ExxonMobil et Chevron ont publié vendredi des résultats en repli au quatrième...

    jeudi 04 janvier 2024

    USA: nouvelle fusion dans le pétrole, entre APA et Callon

    New York: Les groupes pétroliers américains APA Corporation et Callon Petroleum ont annoncé jeudi leur projet de rapprochement, une transaction à environ...

    jeudi 28 décembre 2023

    🛢️ USA: recul plus fort que prévu des stocks hebdomadaires d…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont reculé plus qu'attendu la semaine dernière aux Etats-Unis et celles d'essence également, selon des...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite