Menu
A+ A A-

Ryad défend sa politique pétrolière face aux critiques américaines

Pétrole en Arabie SaouditeRyad: L'Arabie saoudite a de nouveau défendu la décision "purement économique" des pays exportateurs de pétrole de réduire la production, se disant "stupéfaite" des accusations de connivence politique avec la Russie, venant surtout du puissant partenaire américain.
Le 5 octobre, l'OPEP+ (les 13 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) menés par l'Arabie saoudite et leurs 10 partenaires conduits par la Russie) a décidé de sabrer ses quotas de production, afin de soutenir les prix du brut qui étaient en train de baisser.

Une augmentation des cours aiderait aussi à garnir les caisses de la Russie, qui compte sur ses ventes d'hydrocarbures pour financer sa guerre en Ukraine, pays qu'elle a envahi en février.

Les États-Unis ont averti qu'il y aurait des "conséquences" à la décision de l'OPEP+ et a reproché aux Saoudiens de fournir ainsi à la Russie un "soutien économique" mais aussi "moral et militaire".

"Nous sommes stupéfaits par les accusations selon lesquelles le royaume se tient aux côtés de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine", a écrit dimanche soir sur Twitter le ministre saoudien de la Défense, Khaled ben Salmane.

Selon lui, la décision de l'OPEP+ "a été prise à l'unanimité" et pour des "raisons purement économiques".

"L'Iran est également membre de l'OPEP, cela signifie-t-il que le royaume se range également du côté de l'Iran ?", a-t-il ironisé. Téhéran et Ryad sont les deux grands rivaux du Moyen-Orient.

Le roi Salmane lui-même a défendu la "stratégie énergétique" de son pays et son "rôle central" au sein de l'OPEP+, lors d'une allocution dimanche soir, diffusée par les médias officiels.

Il a souligné qu'il s'agissait de "soutenir la stabilité et l'équilibre des marchés mondiaux".

Interrogé lundi sur CNN, le porte-parole de l'ambassade saoudienne à Washington, Fahad Nazer, a également souligné le caractère économique de la décision du cartel, dictée "strictement par les fondamentaux du marché".

Le diplomate saoudien a souligné l'importance des relations saoudo-américaines, rappelant que les deux pays avaient coopéré pour repousser l'invasion Irakienne du Koweït en 1990 et, plus récemment, pour combattre le groupe jihadiste de l'Etat islamique.

"Nous considérons certainement les États-Unis comme notre partenaire le plus solide. Cela est le cas depuis 80 ans", a déclaré Fahad Nazer. "Et c'est de loin notre partenariat stratégique le plus important", a-t-il ajouté.


Partenaires des États-Unis et proches alliés de l'Arabie saoudite dans le Golfe, Bahreïn et les Emirats arabes unis ont également défendu la décision de l'OPEP+.

Le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a annoncé dimanche sur CNN que le président américain Joe Biden n'avait "aucune intention" de rencontrer le prince héritier Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto de l'Arabie saoudite, au sommet du G20 en novembre en Indonésie.

Selon lui, M. Biden veut "réévaluer" les relations avec les Saoudiens "parce qu'ils ont pris le parti de la Russie contre les intérêts du peuple américain".

(c) Afp

Commenter Ryad défend sa politique pétrolière face aux critiques américaines


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 21 novembre 2022

    Ryad dément des discussions à l'Opep+ pour augmenter la prod…

    Ryad: L'Arabie saoudite a démenti lundi des informations du Wall Street Journal faisant état de discussions entre les pays producteurs de pétrole...

    lundi 21 novembre 2022

    L'Arabie saoudite envisage une hausse de la production de l…

    Ryad: L'Arabie saoudite et d'autres Etats membres de l'Opep discutent d'une augmentation de la production de pétrole, rapporte lundi le Wall Street...

    mardi 25 octobre 2022

    L'Arabie saoudite fustige l'utilisation de réserves par les …

    Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie a dénoncé mardi le déblocage de réserves pétrolières d'urgence qui vise selon lui à "manipuler les...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 23 novembre 2022

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    mardi 25 octobre 2022

    L'Arabie saoudite fustige l'utilisation de réserves par les …

    Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie a dénoncé mardi le déblocage de réserves pétrolières d'urgence qui vise selon lui à "manipuler les...

    mercredi 19 octobre 2022

    Les prix de l'essence aux États-Unis baissent à nouveau

    Washington: Les prix de l'essence aux États-Unis ont augmenté au début du mois, mais ils baissent à nouveau après que les pannes...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite