Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe entre tensions géopolitiques et baisse de certains stocks américains

cours de clôture du petroleCours de clôture: Les cours du brut ont grimpé jeudi après la publication de faibles stocks américains de produits distillés, comme le gazole, tandis que la tension est montée entre l'Arabie saoudite et les États-Unis sur les coupes de production.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a avancé de 2,27% à 94,57 dollars et celui de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en novembre est monté de 2,10% à 89,11 dollars.

Si les stocks américains de brut ont augmenté, ce qui aurait normalement une influence baissière sur les cours, ceux de produits distillés, notamment le gazole et le fioul de chauffage, ont nettement diminué, ce qui à l'orée de l'hiver a fait réagir le marché à la hausse.

Les réserves américaines de produits distillés ont baissé de 4,9 millions de barils, plus du double de ce qui était attendu, pour la semaine achevée le 7 octobre, selon les chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Ces réserves de carburants et de fioul sont désormais de 23% en dessous de leurs moyennes ces cinq dernières années.

Les stocks "approchent dangereusement le maigre niveau de 100 millions de barils, ce qui sera une première depuis 2003", s'est alarmé Robert Yawger de Mizuho USA.

"Du coup, la présomption est que lorsqu'on sera en plein hiver, les raffineurs vont devoir utiliser beaucoup de brut pour produire plus de produits distillés", alors que certaines régions américaines se chauffent encore massivement au fioul, a expliqué l'analyste.


Les cours qui étaient stables avant la parution de ces données, ont soudainement bondi.

A ces tensions, s'est ajoutée la discorde entre l'Arabie saoudite et les États-Unis qui ont eu jeudi des échanges particulièrement acerbes à propos de la production de pétrole.

La décision de l'OPEP+ la semaine dernière, sous direction saoudienne, de réduire l'offre d'or noir équivaut selon le porte-parole du Conseil de sécurité de la Maison Blanche John Kirby à un "soutien économique" à la Russie, grande exportatrice d'hydrocarbures.

"Cela relève également du soutien moral et militaire car cela permet (à la Russie) de continuer à financer sa maChine de guerre", a-t-il déclaré dans un entretien avec des journalistes, en estimant: "Cela a certainement apporté un certain réconfort à M. Poutine."

Les Saoudiens avaient plus tôt fait part dans un rare communiqué de leur "rejet total" des accusations des États-Unis.

"Nous sommes sur le point de leur parler", a pour sa part déclaré, sans plus de précision, le président américain Joe Biden, interrogé jeudi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole grimpe entre tensions géopolitiques et baisse de certains stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite