Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations sur l'Opep+

  • Cours du pétrole
cours du petroleLondres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (Opep+) envisagerait des baisses de production, selon la presse financière.
Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre cédait quelque 0,10%, à 89,23 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois, perdait 0,07% à 82,10 dollars.

"La politique monétaire agressive, la crise de l'énergie en Europe et le maintien de la politique zéro-Covid en Chine sont tous des poids sur le marché", énumère Daniel Hynes, analyste chez ANZ.

Les perspectives moroses de l'économie mondiale plombent les prévisions de demande de pétrole, et expliquent la baisse des prix depuis un mois (-4,7% pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., -6,6% pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.).

Jeudi, ce pessimisme était nourri notamment par la prévision d'une récession en Allemagne en 2023 par les principaux instituts économiques du pays.

Par ailleurs, l'appréciation du dollar, monnaie de référence du marché du brut, diminue le pouvoir d'achat des investisseurs utilisant d'autres devises.

Toutefois, les craintes d'une baisse de production de l'OPEP+ pesait sur les cours. Selon l'agence Bloomberg, qui cite des participants aux négociations, l'OPEP+, qui se réunira mercredi, pourrait décider d'une baisse de la production pour galvaniser les prix.

Les spéculations sur le sujet, en amont d'une réunion mercredi, durent depuis plusieurs jours: les analystes de banques comme UBS ou JPMorgan estiment que le club de producteurs sera obligé d'intervenir pour empêcher la fonte des cours.


🔥 Dans le sillage du pétrole, le gaz naturel repartait en baisse après avoir été galvanisé depuis le début de la semaine par la tension montante entre la Russie et l'Union européenne.

Le contrat à terme du TTF néerlandais, référence du gaz naturel en Europe, reculait de 5,52% à 195,75 euros le mégawattheure (MWh).
(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations sur l'Opep+


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite