Menu
A+ A A-

Nouvelle baisse du pétrole, le WTI au plus bas depuis début janvier

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli lundi, pris dans la tourmente qui frappe l'ensemble des marchés, désormais convaincus que le monde se dirige vers une récession à vitesse accélérée.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a perdu 2,42%, pour clôturer à 84,06 dollars.

Quant au West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en novembre, il a abandonné 2,57%, tombant à 76,71 dollars, une première en clôture depuis la première séance de l'année, le 3 janvier.

Pour Andy Lipow, "la chute des cours a deux moteurs. Le premier, c'est le dollar de plus en plus fort. Le second, les craintes que les prix élevés de l'énergie en Europe entraînent une destruction de la demande, à travers le monde".

En un mois et demi, le Dollar Index, qui mesure l'évolution du billet vert par rapport à un mélange de plusieurs devises, s'est apprécié de près de 10%, une variation d'une brusquerie très rare sur le marché des changes.

Or la plupart des achats de pétrole étant libellés en dollar, l'envolée du billet vert rend l'or noir plus cher quand son prix est converti dans d'autres devises.

Pour l'analyste, une diminution de la soif européenne de pétrole peut s'étendre à la Chine, grand partenaire commercial du Vieux Continent, qui pèse près d'un quart des importations de l'Union européenne et qui verrait ses débouchés dégringoler.

Par ricochet, l'économie américaine serait également affectée, selon Andy Lipow.


"Le chaos sur le marché des changes pourrait continuer à plomber les prix du brut quoi que fasse l'OPEP+ à court terme", a surenchéri Edward Moya, d'Oanda, dans une note.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ doivent se réunir le 5 octobre pour fixer le niveau de leur production pour le mois de novembre.

"Le cartel a montré qu'il était réactif pour soutenir le marché mondial du pétrole", rappelle Bart Melek, de TD Securities, dans une note.

Mais le groupe OPEP+ a produit, en août, 3,58 millions de barils de moins par jour que les 43,85 millions qu'il s'était engagé à mettre sur le marché, faute de capacité suffisante de la plupart de ses membres.

Pour Andy Lipow, il appartiendrait donc principalement à l'Arabie saoudite d'agir, car le royaume est l'un des seuls producteurs de l'OPEP+ à pomper effectivement les quantités prévues par le cartel.

Si l'aversion récente pour le risque pénalise les prix du pétrole, "fondamentalement, leur faiblesse pourrait être exagérée à court terme, car les indicateurs de demande physique n'ont pas encore décliné à un rythme aussi rapide", fait valoir Bart Melek.

Andy Lipow mentionne lui la fin prochaine du programme d'utilisation massive des réserves stratégiques américaines de brut et l'entrée en vigueur de l'embargo européen sur les exportations de pétrole russe, début décembre, comme facteurs de soutien.

(c) AFP

Commenter Nouvelle baisse du pétrole, le WTI au plus bas depuis début janvier



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite