Menu
A+ A A-

Le pétrole WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis plus de 7 mois

cours de cloture du petroleLondres: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété américaine de pétrole de référence, a clôturé vendredi sous 80 dollars pour la première fois depuis plus de 7 mois, avant l'invasion de l'Ukraine.
Etouffé par la peur d'une récession mondiale, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en novembre, contrat de référence, a lâché 5,68% sur la seule séance de vendredi, pour clôturer à 78,74 dollars.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison le même mois a chuté de 4,76% à, 86,15 dollars, son plus bas niveau en clôture depuis 8 mois.

Après avoir flambé jusqu'à 130,50 dollars pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et 139,13 pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. au début de l'invasion russe de l'Ukraine, en raison des limites à l'approvisionnement venu de Russie, le brut est fortement retombé depuis le début de l'été.

"Les marchés sont de plus en plus convaincus qu'on s'achemine vers une récession" mondiale, a commenté Andrew Lebow, de Commodity Research Group.

"Le resserrement monétaire généralisé de ces deux derniers jours alimente les craintes d'un coup dur pour la croissance", a abondé Craig Erlam, analyste chez Oanda.

La banque centrale américaine (Fed) a relevé son taux directeur mercredi mais a aussi indiqué qu'elle s'attendait à le voir aller plus haut, et pour plus longtemps, que ce que prévoyaient les investisseurs jusqu'ici.

Andrew Lebow a rappelé que les premiers signes d'une décélération de la demande de produits raffinés, en premier lieu l'essence, apparaissaient déjà aux États-Unis depuis plusieurs semaines.

En moyenne sur quatre semaines - indicateur plus suivi par les traders que les chiffres hebdomadaires - , elle est inférieure de près de 8% à son niveau de l'an dernier à la même période, selon les chiffres de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

A cette appréhension s'ajoute le ralentissement saisonnier de la demande de brut consécutif aux opérations de maintenance traditionnellement menées dans de nombreuses raffineries en septembre et octobre.

Pour Andrew Lebow, la dégringolade de vendredi est aussi liée à un facteur technique, la baisse s'étant accentuée quand le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. est passé sous 80 dollars, "un seuil majeur", selon lui.


⤵ Un rebond attendu

En parallèle, le dollar continue de toucher de nouveaux sommets face aux autres devises, bénéficiant d'une économie américaine qui résiste mieux que prévu, de son statut de valeur refuge en période de tensions géopolitiques, et du resserrement monétaire à marche forcée de la Fed.

Or, les fortes hausses du dollar rendent le pétrole plus cher pour les acheteurs qui utilisent d'autres monnaies, ce qui peut peser sur la demande, l'essentiel des transactions sur le marché de l'or noir étant libellées en billet vert.

C'est notamment le cas "des géants asiatiques importateurs d'énergie" comme la Chine et l'Inde , dont les monnaies "ont été parmi les moins performantes par rapport au dollar", explique Stephen Brennock, de chez PVM Energy.

Pour autant, "avec les fondamentaux toujours tendus, l'hiver qui arrive et l'OPEP+ qui devrait réduire sa production, ce recul pourrait être de courte durée" a prévenu Bart Melek, de TD Securities, pour qui 78 dollars constitue un niveau de support technique pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie..

L'hypothèse d'un nouvel abaissement de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+, évoquée lors de leur dernière réunion, gagne ainsi du terrain chez les analystes.

Andrew Lebow évoque aussi l'entrée en vigueur de l'embargo de l'Union européenne sur les importations de pétrole russe, début décembre, qui devrait agir comme facteur de soutien aux cours.

Bart Melek relève que les traders sont déjà nombreux à parier à la baisse et que ceux qui s'étaient positionnés à la hausse ont quasiment tous quitté le marché, ce qui plaide en faveur d'un rebond à court terme.

"Avec un accord sur le nucléaire iranien peu probable, la fin des libérations des réserves stratégiques de pétrole (américaines, ndlr) et la réduction imminente des importations russes par l'UE, tout est en place" pour un choc de l'offre massif, et par conséquent une flambée des prix du pétrole, conclut M. Brennock.

(c) AFP

Commenter Le pétrole WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis plus de 7 mois



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite